Les actualités Glassdoor

Petites entreprises : Comment se créer une image professionnelle convaincante

Tout est question de perception pour une petite entreprise. Ce n’est pas parce que vous êtes une petite structure que vous pouvez risquer de manquer de professionnalisme, bien au contraire : une petite structure offre des avantages de taille. Les choses se passent beaucoup plus vite et cette souplesse peut vous faire remporter des contrats devant des concurrents plus gros, certes plus établis mais moins réactifs.

Mais c’est une chose d’être petit et efficace, c’en est une autre d’être jeune et de manquer de professionnalisme. Rappelez-vous que c’est vous qui contrôlez la vision que vos clients ont de vous.

Vous avez beau être minuscule, agile et installé en banlieue, vous pourrez très bien vous retrouver en concurrence avec de grandes sociétés de la capitale. Vos rivaux auront plus de charges à assumer mais il se peut aussi que des clients potentiels les perçoivent comme plus solides et sérieux.

 

Se mettre à la place du client

Pour combler cet écart de perception, il est important de vous mettre à la place de votre client potentiel et de réfléchir à ses besoins, aux solutions qui pourraient satisfaire l’intégralité de ses attentes. Cet exercice consiste à éprouver de l’empathie pour vos clients, à vous couler dans leur façon de penser pour comprendre les leviers qui les décident à acheter.

 

Se donner une apparence plus professionnelle et établie

Vous pouvez donner l’impression que votre société est plus développée qu’elle ne l’est réellement. Pourquoi ne pas recruter des membres d’équipe « virtuels » ? Vous pourriez souscrire les services d’un assistant personnel virtuel qui répondrait au téléphone à votre place de façon très professionnelle.

Investissez dans des cartes de visite professionnelles également, où figurent les bonnes coordonnées pour vous joindre. Préférez une adresse e-mail formelle, plutôt qu’un compte gmail. Ces aspects font toute la différence car ils contribuent à rassurer les gens : vous leur donnez l’impression que votre entreprise est correctement organisée et qu’elle ne risque pas de couler dans la nuit.

 

Gagner la confiance du client

Cela peut prendre un temps fou pour une petite entreprise de se forger une solide réputation et un réseau de clients qui vous font confiance. Il est vital d’instiller un sentiment d’authenticité autour de votre produit ou service, qui amène les gens à ressentir que vous leur délivrez de la valeur et que vous honorez vos promesses.

 

Nouer des relations sur le long terme

Il est très difficile de gagner la confiance des gens, mais à l’inverse il est très facile de la perdre. Soignez la relation que vous entretenez avec chaque client sur la durée plutôt que de vous satisfaire d’une interaction ponctuelle. Voyez vos clients comme des investissements à long terme, si vous les convainquez une fois de vous acheter des produits, vous devez vous en donnez les moyens pour qu’ils reviennent.

 

5 conseils de Tim Campbell pour réussir sa start-up

Vous avez une excellente idée pour démarrer votre activité ?  Voici cinq conseils pour faire de ce brillant concept une affaire lucrative.

 

  1. Trouver un mentor

Si vous n’avez jamais créé d’entreprise auparavant, efforcez-vous d’obtenir le maximum de conseils et de soutien de quelqu’un qui a plus d’expérience que vous.

Trouvez quelqu’un qui saura vous conseiller et qui a de l’expérience dans la création d’entreprise. Sollicitez des associations de soutien aux entreprises,  il y a peut-être quelqu’un dans votre cercle familial ou amical qui dispose des connaissances nécessaires.

Avoir un mentor peut être utile à différents égards. En période de turbulences, pouvoir s’appuyer sur quelqu’un qui est passé par là peut être très rassurant.

 

  1. Ne pas négliger l’étape de planification

Ne sous-estimez pas la valeur de la réflexion d’anticipation et de la planification.

Prenez le temps de tourner votre idée dans tous les sens et vérifiez que vous êtes capable de :

  • décrire vos produits ou services clairement pour que votre activité soit lisible et facile à comprendre
  • proposer quelque chose de mieux ou de différent qui répond vraiment à un besoin et qui vous distingue de la concurrence
  • identifier clairement vos arguments de vente (caractéristiques et avantages)

Décrivez votre proposition commerciale à l’écrit, d’une façon structurée et organisée. Puis élaborez un business plan. Ne vous limitez pas aux outils permettant de lever des fonds mais formulez officiellement vos objectifs de business, les raisons qui vous font penser que vous pourrez les atteindre et comment vous comptez vous y prendre.

 

  1. Ne pas se précipiter pour emprunter de l’argent

Toutes les nouvelles sociétés n’ont pas besoin de gros financements pour démarrer. Vous pourriez vous satisfaire de peu.

Demandez-vous donc si vous avez vraiment besoin de solliciter l’aide financière de sources externes qui vous la feront payer cher. Efforcez-vous de réunir le maximum par vos soins sans emprunter. Mettez vous-même de l’argent dans l’entreprise, vous convaincrez ainsi d’autres à contribuer.

 

  1. Attirer l’attention

Même si vous êtes toujours en cours de réflexion et en phase de planification, cela vaut la peine de créer un « buzz » médiatique autour de votre idée. Vous pouvez, par exemple, développer un prototype de votre produit et utiliser les réseaux sociaux ou une newsletter pour recueillir des réactions. Cela pourrait même vous être utile pour établir une liste de clients potentiels. Demandez vos amis et vos proches de tester votre produit ou service et perfectionnez votre argumentaire de vente en vous entraînant auprès d’eux. Utilisez leurs réactions pour affiner votre idée. Inspirez-vous de ce que font vos concurrents et apportez des ajustements pour que votre produit conserve une longueur d’avance.

 

  1. Eviter les erreurs élémentaires

Renseignez-vous sur les erreurs que commettent fréquemment les nouveaux entrepreneurs et tâchez de les éviter. Vous trouverez une mine de conseils à ce sujet sur Internet pour ne pas tomber dans les mêmes pièges.

Surtout, dépensez au compte-goutte. Les ventes interviennent rarement aussi vite que le prévoit le business plan le plus prudent et les coûts se cumulent souvent à une cadence alarmante. N’investissez pas inutilement dans des postes de dépenses dont vous pourriez vous passer et faites en sorte de maintenir vos dépenses dans des proportions raisonnables au regard de votre chiffre d’affaires réel. Commencez pas vous focaliser sur un ou deux très bons produits dans un premier temps et évitez de voir trop grand trop vite.