Conseils de carrière, Dans les nouvelles

Télétravail imposé face au COVID-19 : qu’en pensent les Français ?

télétravail france coronavirus

Pour lutter contre la propagation du coronavirus, le gouvernement français impose désormais le télétravail pour tous les postes qui le permettent. Glassdoor, l’un des plus grand site d’emploi et de recrutement au monde, a publié aujourd’hui un rapport étudiant les perceptions et les défis liés au travail à domicile.

L’enquête*, menée spécifiquement auprès des employés de bureau français, révèle que le sentiment à l’égard du télétravail est globalement très positif, plus des trois quarts (79 %) des personnes interrogées déclarant être favorables au télétravail imposé en raison de l’épidémie de coronavirus. Avec le développement important des technologies, des vidéoconférences et des plateformes de messagerie instantanée au cours des 5 à 10 dernières années, pratiquement les deux tiers (65 %) des personnes interrogées déclarent que la technologie leur permet d’être flexibles quant à leur lieu de travail, tout en faisant du bon travail. Les politiques de télétravail pourrait même évoluer rapidement et changer à jamais la donne au bureau : plus de la moitié des employés de bureau (56 %) affirment que l’émergence du coronavirus et les conseils qui en découlent rendront les politiques de travail à domicile de leur entreprise plus souples à long terme. Seuls 15 % d’entre eux affirment qu’ils ne seraient pas en mesure d’effectuer leur travail à domicile. 

Les avantages du télétravail

Un tier (38 %) des employés de bureau disent qu’ils seraient tout aussi productifs en travaillant à la maison qu’au bureau.  Un cinquième (20 %) déclarent même qu’ils seraient plus productifs. Par ailleurs, 62 % des personnes interrogées déclarent que le principal avantage du travail à domicile est qu’elles peuvent travailler à leur propre rythme et mieux gérer leur temps. Chaque heure compte lorsqu’il s’agit de maîtriser la charge de travail. 

Trente huit pourcent des personnes interrogées par Glassdoor déclarent que le travail à domicile est plus compatible avec leur vie familiale.  Et pour presque un français interrogés sur trois (32 %), le télétravail permet un meilleur équilibre travail/vie privée. D’ailleurs, ils sont 20% à déclarer avoir plus de temps pour effectuer les tâches ménagères et les courses.

La réduction des coûts liés aux transports et aux repas est également appréciée par les télétravailleurs. Ainsi, 58% des personnes disent que le télétravail leur permet d’économiser sur les coûts liés aux déplacements et 28% que cela leur permet de cuisiner et d’économiser sur les coûts liés aux repas.

De nombreux employés français travaillent désormais depuis la maison, et c’est pour beaucoup une nouvelle expérience. Heureusement, l’étude Glassdoor montrent que les français s’adapteront assez rapidement à ce nouveau mode de vie.  Beaucoup se réjouissent même du fait qu’ils seront plus productifs, économiseront de l’argent et trouveront un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Cette situation sans précédent n’en est qu’à ses débuts. Mais si les français sont aussi productifs qu’ils le disent, cela pourrait avoir un impact sur l’assouplissement des politiques de télétravail des entreprises sur le long terme. Le bureau tel que nous le connaissons fera peut-être parti du passé.

Les distractions lors du télétravail

Malgré les avantages considérables dont font état les employés basés en France lorsqu’ils travaillent à domicile, presque un tier (32%) d’entre eux déclarent ne pas se faire entièrement confiance pour travailler à domicile sans se relâcher. Les principales sources de distraction sont de regarder la télévision (selon 27 % des personnes interrogées), de s’occuper des tâches ménagères (19 %) et de consulter les médias sociaux (19 %). 

La vie de famille s’immisce aussi inévitablement dans  les journées de travail lorsque l’on travaille depuis la maison. Ainsi, plus du tier (39 %) des personnes interrogées déclarent que s’occuper de la famille ou des enfants est leur plus grande distraction. Pour d’autres, il s’agit de faire la cuisine (16 %) et de faire des courses (13 %). Seuls 11 % disent qu’une petite sieste les distrait et encore moins, 7 %, qu’ils seraient tentés de faire de l’exercice au lieu de travailler.

Remboursement des dépenses du ménage

La France est confrontée à une situation sans précédent, la durée certaine de la période de confinement étant inconnue. Certains employés estiment que leur employeur devrait leur accorder une compensation financière s’ils travaillent à domicile pendant une période prolongée. En fait, 4 sur 10 (42 %) disent qu’ils devraient pouvoir réclamer le remboursement de leur facture Internet, un quart (25 %) pense qu’ils devraient recevoir de l’argent pour leurs factures de téléphone mobile et 21 % aimeraient que leur employeur leur rembourse les factures d’énergie. Six pour cent veulent même réclamer le coût du café et 3 % veulent de l’argent pour les collations. 

*Cette enquête, réalisée par Censuswide pour le compte de Glassdoor, a porté sur 1 001 employés de bureau français entre le 13 et le 16 mars 2020.

Créer une alerte emploi Glassdoor