Conseils de carrière, Dans les nouvelles

Quel est le meilleur pays européen pour obtenir un emploi ?

Obtenir un emploi peut s’avérer être un processus complexe, qui est souvent aggravé par divers facteurs économiques. Un nouveau rapport économique émis par Glassdoor en coopération avec Llewellyn Consulting exploite les données de l’OCDE et d’Eurostat et identifie les pays qui offrent les meilleures perspectives d’embauche et les raisons justifiant ce climat favorable.

L’étude, portant sur 16 pays en Europe, présente une analyse basée sur huit indicateurs économiques  clés, incluant: le taux de chômage, travail temporaire, travail à temps partiel involontaire et « l’écart de taux d’emploi » qui compare le taux d’emploi actuel avec le taux d’avant la crise de 2008.

Quel est le meilleur pays européen pour obtenir un emploi ? Voici les conclusions principales:

  1. Les meilleures perspectives d’embauche – L’Estonie, la Norvège, le Royaume-Uni et l’Autriche occupent les premières places du classement, grâce à la qualité de leur main d’œuvre, à la formation et aux mesures appliquées sur leurs marchés du travail respectifs.
  2. Le travail à temps partiel involontaire – a augmenté dans la plupart des pays mais est le plus élevé en Italie, Espagne et Irlande. La France occupe la 5ème place avec un taux de 7%.
  3. Le chômage – particulièrement élevé en Grèce et en Espagne, mais la France occupe la sixième place sur 16 pays représentés avec un taux de 10%.
  4. Le chômage des jeunes – plus de 50% en Espagne, proche de 25% en France.
  5. Le travail temporaire – Le Royaume-Uni et l’Estonie attestent des taux d’embauche en travail temporaire les plus bas en Europe. En France les contrats de travail à durée déterminée concernent presque 60% des jeunes en poste.
  6. Le rebond d’emploi – L’Allemagne, l’Autriche et la Suisse sont les pays qui ont le moins souffert de la crise économique ; La France occupe un rang moyen (7ème sur 16) avec un « écart de taux d’emploi » proche de -2%.
  7. La régulation du marché du travail – La France dispose d’un marché du travail bien plus réglementé que le Royaume-Uni et l’Allemagne, et offre des perspectives d’embauche relativement minces. L’Espagne, la Grèce et le Portugal proposent les perspectives d’embauche les plus précaires, dues à leur marché du travail respectivement peu favorable et à des performances économiques médiocres.
  8. Le travail à temps partiel involontaire – a augmenté de manière générale, hormis en Allemagne, Belgique et Suède. Le taux des actifs à temps partiel – qui préféreraient cependant occuper un emploi à temps plein – est plus élevé en Italie, Espagne et en Irlande, concernant près d’1 actif sur 10.

Vous pouvez prendre connaissance du rapport complet au lien ci-après, et découvrir ce qui a permis de tirer les conclusions évoquées ci-dessus.