Choix de métier

La fiche de poste d'un agent territorial

Publié par Sélim Niederhoffer

Dernière mise à jour : 17 novembre 2021
|8 lecture min.

Agent territorial, c’est un poste qui vous fait envie ? Vous vous demandez combien gagne un agent territorial, à quoi correspond ce poste et vous vous demandez comment travailler pour la collectivité à côté de chez vous ? 

Même si la fonction publique territoriale est davantage encadrée que les emplois privés, devenir agent territorial ce n’est pas si complexe. Et le statut de fonctionnaire territorial offre de nombreux avantages !

Aujourd’hui, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le poste d’agent territorial !

Qu'est-ce qu'un agent territorial ? 

Quelle est la fonction d’un agent territorial ?

Un agent territorial est un fonctionnaire employé par la fonction publique territoriale.

La fonction publique territoriale est l’une des trois branches de la fonction publique en France, avec la fonction publique d’Etat et la fonction publique hospitalière

L’agent territorial dispose donc d’un statut globalement similaire à celui de la fonction publique d’Etat (sécurité de l’emploi, progression de la carrière par échelons…) mais il est rattaché aux collectivités territoriales : les communes, les départements, les régions ou les intercommunalités, c’est-à-dire les rassemblements de communes.

Cette spécificité existe depuis la création de la fonction publique territoriale en 1984. Elle fait suite à la loi de décentralisation, la loi Defferre, qui lance en 1982 le processus de décentralisation.

Le but de cette loi était de transférer certaines compétences de l’Etat aux territoires pour que l’action publique soit plus adaptée et pour que les centres de décisions se rapprochent des citoyens.

Doter les collectivités de leur propre corps de fonctionnaires a été l’une des étapes de ce processus.

Les fonctionnaires territoriaux ont pourtant globalement les mêmes droits et devoirs que les autres fonctionnaires. Comme eux, ils ont : 

  • Une obligation de réserve, c'est-à-dire qu’ils ne doivent pas exprimer leurs opinions politiques ou qu’ils doivent les exprimer avec mesure. Le but, c’est qu’ils adoptent un comportement compatible avec le bon fonctionnement de leur service. 
  • Une obligation de transparence et de communication au public, du fait de leur statut d’agent public.
  • Une obligation de désintéressement : en tant qu’agent territorial, ils ne peuvent pas avoir d’intérêts dans une entreprise soumise au contrôle de l’administration. D’ailleurs, en tant que fonctionnaire, le simple fait d’avoir une autre activité est très fortement encadré.

Quel est le temps de travail d’un fonctionnaire territorial ?

Un fonctionnaire territorial travaille 35 heures, comme dans un contrat classique. 

La différence, c’est que ces 35 heures peuvent être réparties différemment selon les besoins du poste. Il existe des contrats de 37, 38, 40 heures avec des RTT avec rattrapage. 

Bien sûr, il existe des exceptions comme la possibilité de passer à temps partiel pour s’occuper d’un enfant par exemple. Mais la plupart des contrats sont à 35 heures. 

Quels sont les métiers de la fonction publique territoriale ?

Les agents de la fonction publique territoriale occupent des métiers très variés.

L’organisation des emplois territoriaux est particulière. 

Chaque emploi est défini directement par l’employeur territorial, c'est-à-dire par la collectivité qui embauche

En revanche, si le nom du poste et son contenu sont définis par la collectivité, ces postes doivent s’adapter aux grades et aux cadres d’emploi de la fonction publique territoriale. 

Être agent territorial n’est qu’un statut. Ce n’est ni lié à votre métier, ni lié à votre rémunération. Derrière cette dénomination, vous pouvez retrouver environ 250 métiers différents. 

Pour simplifier l’organisation, les métiers ont été répartis selon des grades d’ancienneté (ou échelons) et selon des cadres d’emplois. 

Par exemple, un agent technique sera compris dans le cadre d’emploi d’adjoint technique, et il sera adjoint technique, adjoint technique principal de 2nde classe ou de première classe. 

Les cadres d’emplois sont très nombreux dans la fonction publique territoriale, il en existe plus d’une cinquantaine. Leur nombre varie régulièrement, actuellement ils sont 53. 

Comme les cadres d’emplois sont nombreux, ils ont été regroupés en 10 filières principales : 

  • Filière administrative (avec les secrétaires de mairie, les adjoints administratifs…)
  • Filière d’animation (avec les animateurs des différentes écoles)
  • Filière Culturelle (avec les professeurs d’art, les conservateurs du patrimoine, les bibliothécaires).
  • Filière Médico-sociale (Avec les infirmiers, médecins ou psychologues rattachés à la collectivité)
  • Filière médico-technique (avec les biologistes, les vétérinaires et les pharmaciens rattachés à la collectivité)
  • Filière sociale (avec les éducateurs et les assistants sociaux)
  • Filière Police municipale 
  • Filière Sapeurs-pompiers
  • Filière sportive (avec les éducateurs sportifs)
  • Filière technique (avec les ingénieurs et techniciens territoriaux)

Ces filières sont ensuite divisées en 3 catégories, qui correspondent à votre niveau de diplôme et à votre avancement dans la fonction publique :

La catégorie A : Ce sont les personnels de niveau bac + 3 ou plus chargés des missions d’encadrement et de direction. Généralement, aujourd’hui, ce sont des bac +5.

La catégorie B : Ce sont des personnels de niveau bac. Ils s’occupent de l’encadrement intermédiaire et ont souvent une autonomie fonctionnelle.

La catégorie C : Elle ne nécessite pas de diplôme et les tâches sont souvent des tâches d’exécution (agent d’accueil, adjoint administratif…). 

Bref, vous l’avez compris : être fonctionnaire territorial ne donne aucune indication sur votre métier. 

Où travaillent les agents des collectivités territoriales ?

Les agents territoriaux travaillent en général au sein des différents niveaux administratifs que sont la commune, le département et la région

Désormais, ils travaillent aussi dans les “intercommunalités”, qui sont des organisations rassemblant les communes pour mettre en commun leurs compétences, type Valence-Romans Agglo ou Bordeaux Métropole qui regroupe 28 communes. 

Toutes ces organisations permettent à la fonction publique territoriale de proposer des postes à responsabilité qui offrent de belles opportunités d'emploi en-dehors de Paris.

Mais les agents territoriaux peuvent aussi travailler dans des organismes proches des administrations, comme les Offices Publics de l’Habitat par exemple. 

Enfin, quelques fonctionnaires territoriaux travaillent au CNFPT, le Centre National de la Fonction Publique Territoriale, qui est l’organisme qui gère leur statut.

Comment devenir agent territorial ?

Quelles sont les conditions à remplir pour devenir agent territorial ?

Comme pour les autres fonctions publiques, vous devez remplir un certain nombre de conditions pour devenir agent territorial. 

Pour obtenir le statut d’agent territorial, vous devez :

  • Être de nationalité française, ressortissant de l’Union Européenne ou de la Suisse, Monaco ou Andorre 
  • Ne pas avoir de casier judiciaire ou du moins que ça ne soit pas incompatible avec vos fonctions 
  • Disposer de vos droits civiques
  • Être en règle à l’égard du service civique national 
  • Pour ce qui est des métiers de sécurité, de secours au population et de sport (policier municipal, pompier….) vous devez avoir une bonne condition physique

Pour ce qui est des postes contractuels, ces postes sont ouverts aussi aux non européens. 

Mais vous ne pouvez pas travailler comme contractuel à un poste en lien avec la souveraineté nationale et l’autorité publique, comme le poste de policier municipal par exemple. 

Le recrutement - comment devenir agent territorial ?

Le moyen le plus courant de devenir agent territorial est de passer un concours. 

Ces concours sont organisés soit par les centres de gestion locaux, soit directement par le Centre National de la Fonction Publique Territoriale. 

Ces concours ont souvent comme épreuves des notes de synthèses ou des dissertations sur des thèmes administratifs, sur le droit et parfois l’économie

Après ces épreuves écrites, vous passerez généralement un entretien. Si vous avez déjà plusieurs années d’expérience professionnelle à faire valoir, vous pouvez aussi passer les “troisièmes concours”, réservés aux professionnels souhaitant changer de voie. 

Il existe cependant d’autres manières d’entrer dans la fonction publique territoriale. 

Pour certains emplois, vous pouvez postuler directement comme à un emploi normal. 

Les collectivités ont de plus en plus recours aux CDD, que ce soit pour remplacer temporairement un agent ou pour trouver une personne avec une compétence particulière et rare chez les agents territoriaux comme la communication, la gestion d’un projet technique précis...

Mais attention : en CDD, votre statut n’est pas le même que celui des agents territoriaux même si vous pouvez être titularisé au bout de plusieurs années (de 3 à 6, selon votre situation). En revanche, votre salaire sera sensiblement le même. 

Ce type de recrutement existe aussi pour les personnes handicapées, et pour certains emplois de catégorie C. 

Quel est le salaire d’un agent territorial ? 

Le salaire d’un agent territorial est calculé de manière complexe. 

Le salaire de base est celui du “traitement indiciaire”. Il est calculé en prenant votre échelon d’ancienneté et son indice, d’où son nom. Il est ensuite multiplié par la “valeur du point d’indice”, une valeur fixée par le gouvernement. 

A ce traitement indiciaire de base s’ajoutent des indemnisations supplémentaires : l’indemnité de résidence si vous habitez dans une zone chère, la nouvelle bonification indiciaire selon la pénibilité de votre emploi, le supplément familial. 

A cela s'ajoutent ensuite les primes et avantages en nature (téléphone, voiture de fonction…) que vous offre votre employeur.

La carrière d’agent territorial

La carrière d’agent territorial est très formelle. Après une période dite de “stage”, qui dure environ un an, l’agent territorial est titularisé. 

Ensuite, au bout d’un certain nombre de mois et d'années (entre 9 mois et 2 ou 3 ans en général) l’agent territorial verra son grade augmenter dans son cadre d’emploi, ce qui lui permettra d’avoir une meilleure rémunération. 

L’augmentation du grade est liée aux appréciations de son supérieur lors d’entretiens annuels

L’agent territorial peut aussi passer un concours interne pour progresser plus vite, ou être directement promu par son supérieur à un autre poste. 

Enfin, en tant qu’agent territorial, vous bénéficiez d’un droit à la mobilité : vous pouvez changer d’emploi au sein de votre collectivité, et même changer de collectivité lorsque vous le souhaitez. 

Conclusion

Les agents territoriaux ont donc une carrière moins linéaire et plus ouverte que ce que l’on peut penser !
Alors, travailler pour une collectivité territoriale vous fait envie ?

Découvrez nos offres d’emplois en collectivités territoriales