Conseils de carrière, Entretiens d'embauche

Comment réussir votre prochain entretien d’embauche ?

Lors d’un entretien d’embauche, gardez en tête que votre interlocuteur ne sait pas toujours quelle question vous poser afin de définir si vous êtes le candidat idéal pour le poste auquel vous avez postulé. Étonnamment, dans beaucoup de cas, les intervieweurs ne sont pas des experts en entretien, et il est possible qu’il vous pose des questions qui vous déçoivent ou même qui vous offensent quelque soit votre niveau de préparation. Lorsque l’intervieweur ne connaît pas les qualifications requises pour le poste, ou n’est pas bien préparé pour l’entretien, beaucoup de mes clients ratent leur entrevue car ils finissent par trop parler et s’égarer.

Lors d’un entretien d’embauche avec un interlocuteur mal préparé, un bon candidat comble progressivement les blancs sans embarrasser l’intervieweur en démontrant ce qu’il peut apporter à l’entreprise et pourquoi son profil correspond au poste. Vous risquez d’avoir l’impression de répéter les mêmes choses, mais il est important de rester calme et de décrire vos qualifications en détails.  

Allez à votre entretien d’embauche armé de toutes les informations nécessaires afin de faciliter la tâche de votre interlocuteur; ayez en tête la description du poste et les raisons pour lesquelles vous êtes le candidat idéal pour ce poste. Sachez quelle est la valeur ajoutée que vous pouvez apporter à l’entreprise basé sur vos expériences précédentes. Ne soyez pas alarmé si l’on vous demande de répondre à des questions telles que; Quelles est votre couleur préférée ? Quel est votre site web favori ? Répondez de manière positive démontrant votre capacité à être flexible. Préparez 5 à 10 sujets de conversation qui mettent en évidence ce que vous savez sur l’entreprise, ce qui vous attire dans le rôle auquel vous aspirez et pourquoi vous êtes idéalement qualifié. Un participant à mes sessions de coaching a échoué un de ses entretiens car il a refusé de répondre à une question qui l’avait offensé. Je lui ai suggéré de garder le contrôle, de contenir ses émotions négatives et de répondre à la question inhabituelle afin de démontrer sa capacité de s’adapter. Il vous faut répondre de manière amicale et sociale démontrant votre compatibilité avec la culture de l’entreprise. Peu importe votre réponse tant qu’elle reste courte et qu’elle ne soit pas négative. Par exemple, à la question quelle est votre couleur préférée, vous pouvez répondre vert car elle évoque le printemps. De même à la question quel est votre site web préféré, répondez en citant un site web qui a de grandes probabilités d’être apprécié par les membres de l’entreprise à laquelle vous postulez.

La meilleure approche lors d’un entretien d’embauche qui n’est pas conduit de façon professionnelle est de rester respectueux avec l’intervieweur et de s’adapter au rythme de l’entretien. Tentez de moduler votre style de conversation, votre intonation, la vitesse de votre discours ainsi que la manière dont vous communiquez votre valeur ajoutée avec celui de votre interlocuteur. Partagez votre enthousiasme à l’idée d’occuper le poste vacant et expliquez de quelle manière vous pouvez aider l’entreprise dans les domaines où elle a besoin de support. Vous pouvez approfondir vos connaissances sur l’entreprise avant un entretien d’embauche en consultant le portrait des dirigeants, en recherchant des informations sur le site web de l’entreprise ainsi que leur page LinkedIn et enfin en posant des questions aux recruteurs et aux employés actuels.

[Article connexe : 8 questions qu’il faut absolument poser en entretien]

Essayez d’adapter votre message afin qu’il résonne avec les besoins de votre employeur potentiel. Expliquez clairement comment vous pouvez aider l’employeur à remplir ses objectifs. Si vous n’arrivez pas à définir les besoins de l’employeur avant l’entretien, n’hésitez pas à poser la question lors de votre rencontre avec l’intervieweur et soyez prêt à expliquer comment vous pouvez les aider à accomplir leurs objectifs.

Détendez-vous, respirez et soyez vous-mêmes ! N’essayez pas d’exagérer ce que vous pouvez accomplir, mais identifiez les succès que vous avez eu dans le passé et qui vous aideront à prouver que vous êtes le meilleur candidat pour la position à laquelle vous aspirez. Soyez prêt à être interrompu et avoir à répondre à des questions qui ne sont pas en rapport avec le poste, auquel cas répondez avec grâce. Par exemple, ne soyez pas frustré si l’intervieweur est interrompu par un appel téléphonique lors de l’entretien d’embauche.

Voici quelques stratégies à adopter lorsque vous faites face à un mauvais intervieweur:

  1. Posez des questions si vous ressentez que l’intervieweur s’ennuie, changer les rôles et faites le parler.
  2. Recentrez la conversation. Dans certain cas, l’intervieweur vous posera des questions dénuées de sens. Lorsque vous faites face à ce type d’intervieweur, répondez aux questions posées mais prenez les rennes de l’entretien et redirigez la conversation sur des questions en rapport avec le poste auquel vous avez postulé. Si vous faites face à un intervieweur mal préparé, prenez le contrôle de la conversation en demandant à votre interlocuteur comment vous pouvez l’aider et en expliquant pourquoi vous êtes un candidat idéal.
  3. Ignorez les interruptions. Si votre interlocuteur vous interrompt, recommencez votre phrase en disant, “Comme je vous disais…” ou “pour répondre à votre dernière question…”. Le but est de rester en contrôle et de rester calme quoi qu’il arrive. Assurez vous d’inclure un maximum d’informations expliquant pourquoi vous seriez un employé performant dans vos réponses . Surtout restez patient, souriant et enthousiaste avec votre interlocuteur. Prenez la situation en main et souvenez-vous que ces personnes déterminerons l’issue de votre entretien ! – Initialement publié sur Personal Branding Blog par Beth Kuhel 

[Article connexe: 7 choses à ne jamais faire en entretien]