Conseils de carrière

Candidats, comment vous différencier ? Les conseils du Responsable Recrutement Decathlon

decathlon conseils recrutement

Nous y sommes ! Août 2020.

Le soleil, les vacances, la plage / montagne pour certains… le stress de ne toujours pas avoir trouvé de stage, d’alternance ou d’emploi pour d’autres.

La bonne nouvelle : si nous avons connu jusqu’à 53% d’offres d’emploi en moins en plein confinement en avril, depuis le 11 mai les recruteurs reprennent du service pour revenir à des niveaux comparables à ceux observés en début d’année 2020.

Plus encourageant encore, les volumes d’offres d’emploi sont, depuis mi-juin, plus élevés que ceux constatés en juin et juillet 2019 selon le dernier baromètre emploi RegionsJob / ParisJob.

A l’approche d’une rentrée qui s’annonce aussi stimulante qu’incertaine sur le marché de l’emploi, nous sommes allés à la rencontre de Kamel Medjabra, Responsable Recrutement, Relations Écoles & Marque Employeur de Decathlon, pour qu’il nous livre les clés d’une rencontre candidat / entreprise réussie.

Voici les points que vous allez pouvoir découvrir dans cette interview pour comprendre comment créer du lien avec les entreprises… en misant sur leurs propres techniques !

  1. Comment se démarquer en tant que candidat dans sa recherche d’emploi, et plus précisément en entretien à distance.
  2. À la manière d’un candidat talentueux, comment Decathlon se différencie d’autres entreprises.
  3. Plusieurs initiatives menées par les entreprises pour créer du lien avec les candidats et les accompagner dans leur recherche.
  4. Les opportunités que l’après-crise offrira tant aux entreprises qu’aux candidats.

Bonjour Kamel ! Dans le contexte actuel, quels conseils donnerais-tu à un candidat pour faire la différence ? Notamment pour se démarquer dans les entretiens à distance.

Dans un contexte tendu, peu propice à l’embauche de candidats, il est plus compliqué mais encore plus important de faire la différence. Se démarquer des autres et mettre en avant sa singularité, c’est ce que l’on appelle le “personal branding“.

Quelques mois en arrière, le contexte était inversé avec plus d’offres que de candidats. Dans cette guerre des talents, la marque employeur était un levier incontournable pour attirer les candidats. De la même manière qu’une entreprise, un candidat est une marque qu’il faut soigner et développer.

Voici 5 conseils pour travailler son image :

  1. Mettre une photo sur le CV qui donne envie aux recruteurs de provoquer un échange (téléphonique, visio ou physique) pour mieux maîtriser votre image.
  2. Indiquer aux recruteurs sur votre CV ce que vous avez aimé faire durant le confinement (les hobbies).
  3. Créer un CV original et adapté à la filière dans laquelle on postule (exemple de cette initiative)
  4. Ne pas mettre en avant “une recherche d’alternance ou de stage” sur LinkedIn car ce n’est pas ce qui vous définit en premier et va vous différencier des autres.
  5. Pas de message de détresse sur les réseaux sociaux pour attendrir les recruteurs mais plutôt des messages positifs visant à les rassurer.

Pour celles et ceux qui s’interrogent sur l’entretien à distance, il faut savoir que les recruteurs auront toujours le besoin de verrouiller que le candidat est la personne idéale pour le poste. Donc que ce soit en physique ou à distance, le cheminement de l’entretien restera le même.

Comment se différencier ?

Au premier abord, l’entretien en visio semble desservir le candidat, notamment celles et ceux qui misent sur leurs qualités relationnelles pour convaincre les recruteurs.

En réalité, c’est une réelle opportunité pour le candidat d’emmener le recruteur sur son terrain de jeu, là où lors de l’entretien physique, le recruteur nous emmène sur le sien.

Afin d’appuyer vos propos, vous avez l’opportunité d’être concret et d’apporter des éléments nouveaux au recruteur.

Exemple 1 : Vous avez le sens du détail => Montrez votre appartement, votre chambre ou votre frigo.

Exemple 2 : Vous avez la fibre sportive => Montrez vos produits sportifs.

L’entretien en visio est aussi une opportunité d’appuyer vos propos à travers des vidéos, des présentations ou des blogs.

Tous les moyens sont bons. Attention à ne pas trop en faire non plus.

Quelques précautions :

  • Un fond neutre et uni (naturel ou avec le logiciel utilisé)
  • Choisir un endroit calme, sans bruit et passage
  • Une connexion internet de qualité
  • Une très bonne qualité de son
  • Tester le logiciel avant le jour J (Zoom, Microsoft Teams, Google Meet…)

Decathlon est aujourd’hui considérée comme un employeur de référence dans la plupart des classements. Qu’est-ce qui différencie ton entreprise des autres ?

Decathlon est effectivement régulièrement citée comme une entreprise où il fait bon vivre et où règne la confiance. Une confiance caractérisée par le droit à l’erreur qui incite les collaborateurs à prendre des initiatives, à oser tout simplement.

Toutes les personnes passionnées de sport, qui ont envie de prendre des responsabilités et de grandir au sein d’une entreprise qui permet des évolutions rapides ne peuvent que s’épanouir dans notre enseigne.

Nous sommes 23 000 coéquipier.e.s en France et plus de 94 000 dans le monde. La passion du sport est notre dénominateur commun et nous permet d’apprécier notre aventure chez Decathlon avec des parcours riches entre nos différentes filières et métiers.

L’humain est au cœur des priorités chez Decathlon et c’est de la performance humaine que découle la performance économique.

Nous sommes imparfaits et conscient des progrès que nous avons à faire. Nous essayons continuellement d’interroger nos collaborateurs à travers des enquêtes internes et externes afin qu’ils puissent raconter ce qu’ils vivent au quotidien avec sincérité.

Être à l’écoute des équipes permet de mieux les comprendre pour mieux travailler tous ensemble.

Comment Decathlon conserve-t-il le lien avec ses talents, internes (salariés) comme externes (candidats) cet été ? De quelle manière cette période impacte-t-elle votre process de recrutement et méthodes de travail ?

Durant le confinement, il était important de garder le lien avec nos talents (nos coéquipiers) et nos futurs talents (les candidats).

La mise en place d’une “Good Newsletter” envoyée toutes les semaines durant le confinement a permis d’informer chaque coéquipière et coéquipier. On pouvait y retrouver des rubriques sur les actions solidaires de nos coéquipiers, des informations liées à l’activité partielle, la mise en avant des initiatives locales, nos performances économiques, l’actualité de Decathlon dans le monde, ainsi qu’une cellule de soutien durant cette période compliquée.

Beaucoup d’événements de recrutement ont été annulés et donc les points de contact avec les candidats étaient très rares, voire inexistants. Cette situation nous a poussés à être agiles et à faire preuve de créativité. C’est ainsi que nous avons lancé un Live Instagram en Mai pour créer un point de contact et d’interactions avec nos candidats, afin de répondre à leurs questions et de les rassurer face à cette situation anxiogène.

De plus en plus d’école proposent aujourd’hui de participer à des forums virtuels, d’autres souhaitent utiliser la gamification comme solution pour professionnaliser leurs étudiants et les connecter à l’entreprise.

Nos recrutements ont repris progressivement, en même temps que notre activité. Il était important pour nous de rapidement rassurer les étudiants en recherche d’alternance et en parallèle sensibiliser nos recruteurs pour les inciter à proposer des opportunités.

C’est dans les moments difficiles que l’on reconnait les vrais amis… il était donc important de rester engagés auprès d’eux.

Y aura-t-il selon toi un avant et un après crise sanitaire ?

Oui c’est certain. Cette crise a bousculé notre quotidien et nous en avons tiré beaucoup d’enseignements. Une crise qui a ralenti notre activité mais qui nous a permis d’accélérer nos stratégies. C’est une situation inédite et une occasion unique de procéder à de sérieux changements systémiques.

Notre commerce online a été boosté. Nous avons lancé un service de location, nous avons vendu notre offre avec les autres (Franprix en Ile de France, Carrefour en Belgique). La crise du Covid a accéléré le rythme du changement et notre Vision 2030 s’est accélérée pour devenir la Vision 2021.

Le futur est déjà la conséquence directe de notre présent.

Côté humain, nous constatons que le télétravail se généralise dans beaucoup d’entreprises, au point même de mettre en réflexion certaines entreprises sur l’utilité de louer des locaux.

Dans un futur proche, les visios permettront de travailler en mode réseau, au quotidien. Les rencontres physiques, quant à elles, serviront à créer de la cohésion et à innover.

Des profils engagés (pour les gens et la planète) et connectés (réseaux sociaux et capacité à travailler en mode réseau) seront de plus en plus attendus par Decathlon et les recruteurs en général.

➡️ Consultez les offres d’emploi Decathlon.