Entretiens d'embauche

Comment rĂ©pondre Ă  la question d’entretien : “OĂą vous voyez-vous dans 5 ans ?”

ou vous voyez vous dans 5 ans personnellement

Côté questions existentielles qui ponctuent notre vie, il y a celle bien connue de « Que vais-je bien pouvoir faire de mon avenir ? ».

Si vous-même ne vous êtes pas vraiment posé la question, il y a fort à parier que votre entourage (parents, amis, professeurs et managers en tête) vous ait déjà interrogé sur le sujet… Et ils ont bien fait !

La raison : si, comme le conseille votre magazine de philosophie ou votre podcast de méditation préféré, vous vivez à fond l’instant présent, il pourrait bien y avoir un moment au cours duquel on vous demande de vous projeter sérieusement.

Ce moment, vous l’avez deviné, c’est celui de l’entretien de recrutement.

A l’heure où près d’un millenial sur dix prévoit de faire de sa passion son activité professionnelle selon un sondage OpinionWay pour Hubside, vous vous trouvez face à un recruteur qui vous pose la question fatidique :

Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

Qu’il s’agisse de votre job, de votre situation géographique ou de votre dernier rendez-vous Tinder, il n’est pas forcément évident de se projeter à si long terme. Qui plus est lorsque notre quotidien offre régulièrement de nouvelles sources d’incertitude (famille, santé, amour, épreuves en tout genre, crise sanitaire…).

Rassurez-vous, vous êtes ici au bon endroit !

Voici les points que nous allons traiter dans cet article pour vous aider à répondre à la question « Où vous voyez-vous dans 5 ans ? » :

  1. Comprendre l’objectif de cette question.
  2. Les pièges à éviter lorsque l’on vous demande de vous projeter dans votre avenir professionnel.
  3. Nos 4 conseils pour préparer votre meilleure réponse.
  4. Des exemples de réponses concrètes pour faire la différence auprès du recruteur.

1 – Pourquoi cette question vous est-elle posĂ©e ?

Avant de vous lancer dans l’élaboration d’une réponse au sujet de votre avenir professionnel, il est important de vous poser quelques minutes et de réfléchir à l’objectif que le recruteur a en tête.

Partez tout d’abord du principe qu’à moins de rencontrer un individu particulièrement sadique, aucun recruteur n’a pour but de vous piéger. Le métier du professionnel que vous avez en face de vous est avant tout de sélectionner parmi de bons candidats celui qu’il jugera comme étant le plus pertinent à occuper un poste donné.

Si vous êtes dans cette phase d’entretien, c’est que vous faites déjà partie des meilleurs. Félicitations, c’est une première victoire à ne pas minimiser !

A ce stade du processus d’embauche, le recruteur qui vous interroge sur la manière dont vous vous voyez personnellement dans 5 ans a en réalité 3 objectifs :

  1. La mission principale d’une entreprise est de croître sur le long terme en capitalisant sur ses talents. Le premier objectif du recruteur sera donc d’évaluer votre capacité à vous projeter sur les missions qui vous seront confiées. Vous avez un sens inné de l’engagement ? C’est le moment de l’exprimer !
  2. Le deuxième objectif est celui d’évaluer la cohérence de votre parcours. Il s’agit là de démontrer en quoi poursuivre votre carrière au sein de l’entreprise fait sens dans votre projet professionnel à long terme.
  3. Le troisième objectif, nous pourrions le qualifier d’Objectif Séduction. Bien que le recruteur ait déjà été conquis par votre profil sur CV, la rencontre est le moment précis où le charme doit opérer. Tout l’enjeu ici est de montrer à votre interlocuteur que votre ambition n’est pas celle de trouver simplement un job alimentaire. L’entreprise vous fait vibrer, votre candidature est mûrement réfléchie et vous rêvez d’y vivre une longue aventure professionnelle.

Capacité à se projeter, cohérence dans votre parcours professionnel et séduction sont donc les trois ingrédients que vous allez devoir réunir pour convaincre le recruteur de vous embaucher VOUS plutôt qu’un autre.

Et si, comme le révèle une récente étude Deloitte, vous faites partie des 70% de jeunes actifs qui n’envisagent pas de faire une carrière long terme au sein de l’entreprise, pas de panique ! Les recruteurs connaissent bien les aspirations des jeunes générations et ne vous reprocheront jamais votre enthousiasme d’aujourd’hui.

Voyons maintenant quels sont les pièges à éviter lorsque l’on vous demande comment vous vous voyez dans 5 ans.

2 – Les pièges Ă  Ă©viter

Des pièges, il y en a en fait assez peu. Et votre pire ennemi dans ce genre de situation, ce n’est pas le recruteur… mais potentiellement vous !

Attention donc à ne pas vous auto-évincer du process de recrutement en abordant des points qui iraient à l’encontre du principe de se projeter à plus de quelques mois (Objectif 1) ou qui montreraient une incohérence dans votre parcours (Objectif 2).

Prenons un exemple concret : vous habitez sur Paris mais votre objectif de vie a toujours été celui de déménager à Bordeaux. Or, l’entreprise dans laquelle vous postulez ne propose pas à ses salariés de travailler à distance et la mission proposée est clairement basée à Paris.

Inutile dans ce cas d’évoquer votre rêve de vous installer à court terme à Bordeaux. Cela correspond en effet à votre projection réelle à 5 ans mais pourrait vous écarter définitivement du process de recrutement.

Gardez toujours en tête que, quelles que soient vos aspirations personnelles et professionnelles à long terme, celles-ci évolueront certainement. Vous aurez toujours la possibilité d’échanger avec votre manager sur la possibilité de vous installer ailleurs un peu plus tard, après avoir fait vos preuves dans l’entreprise.

Autre exemple : si, comme près d’un jeune actif sur deux, vous avez un fort esprit d’entreprendre et que votre objectif est avant tout de développer des compétences à mettre à profit de votre future entreprise, la cohérence est effectivement là (Objectif 2) mais la séduction un peu moins (Objectif 3).

Aucune entreprise n’a envie de mobiliser des ressources humaines et financières pour former de jeunes Padawan qui quittent l’entreprise une fois devenus Jedi.

Dans cette situation précise, renseignez-vous sur les programmes d’intrapreneuriat que l’entreprise peut proposer en interne. Il s’agit d’entités dans lesquelles les collaborateurs peuvent entreprendre au sein même de leur société.

Prenez le temps de découvrir l’entreprise de l’intérieur une fois embauché, peut-être y trouverez-vous de nouvelles aspirations professionnelles. Et si ce format ne correspond toujours pas à vos attentes, il sera toujours temps de mettre fin à l’aventure pour vous lancer dans la création d’entreprise.

3 – Nos 4 conseils pour prĂ©parer votre meilleure rĂ©ponse

Comme pour tout rendez-vous important, il est indispensable de se préparer. Si lors d’un entretien de recrutement on vous demande où vous vous voyez dans 5 ans, il vous sera probablement difficile d’improviser sans préparation. Mieux vaut donc anticiper.

Voici quelques conseils pour vous aider à préparer votre meilleure réponse.

Conseil n°1 : Renseignez-vous sur l’entreprise

Selon le sondage cité en préambule, 45% des 18-24 ans s’inspirent du web et 36% de leur cercle familial lorsqu’il s’agit d’avenir professionnel.

Internet regorge d’informations qui vous permettront de tout savoir sur l’entreprise, et notamment les parcours de carrière qu’elle offre.

Avant votre entretien, consultez la page Glassdoor de la société pour laquelle vous postulez et découvrez les avis, commentaires et parcours de collaborateurs dont vous pourrez vous inspirer.

Conseil n°2 : Identifiez les anciens de votre école

Quelle que soit la formation que vous ayez suivie, il y a de fortes chances pour que des anciens de votre école aient débuté leur carrière professionnelle par le poste auquel vous candidatez. Identifiez-les sur LinkedIn et découvrez leurs parcours de carrière. Cela vous permettra d’y voir plus clair sur les possibilités d’évolution qu’offre votre poste et de proposer au recruteur un discours cohérent.

Conseil n°3 : Mettez en avant vos valeurs communes

62% des jeunes ne veulent travailler que pour des entreprises qui ont un impact social et environnemental positif, selon la dernière étude de Global Tolerance.

Si vous faites partie de cette catégorie de candidats, identifiez comment l’entreprise se différencie des autres dans ses pratiques RSE et montrez en quoi cela correspond particulièrement à vos valeurs (vous faites partie d’une association, vous vous impliquez personnellement dans tel ou tel type de cause, etc.).

Il peut également s’agir de valeurs sportives, culturelles ou liées à l’innovation. Identifiez vos points communs et valorisez-les : Opération Séduction !

Conseil n°4 : Soyez sûr de vous

La confiance en soi n’est pas une qualité innée, elle se développe avec le temps… et une bonne préparation. Meilleure sera votre maîtrise du sujet et plus grande sera votre assurance en entretien, d’où l’importance de bien préparer cette entrevue.

Même si vous n’êtes pas totalement certain d’où vous vous verrez personnellement dans 5 ans, vous avez désormais toutes les cartes en main pour ébaucher un parcours de carrière cohérent à proposer au recruteur. Votre assurance aura pour mérite de le rassurer et de gagner sa confiance.

Maintenant que vous avez bien intégré ces quelques conseils, découvrons quelques exemples de réponses à apporter au recruteur.

4 – Exemples de réponses à donner à la question « Où vous voyez-vous dans 5 ans ? »

Il n’y a évidemment pas de réponse toute faite à donner à cette question. Votre discours doit surtout être le plus naturel, refléter votre personnalité et ne pas donner l’impression d’être joué. En 3 mots : soyez vous-même.

Il s’agit avant tout ici de vous donner une structure type à suivre pour inspirer votre propre réponse, celle qui correspond à vos aspirations et votre sensibilité.

Exemple de réponse n°1

« J’ai toujours été passionné par les nouvelles technologies. Depuis tout petit, l’innovation est un domaine qui fait sens pour moi et m’a amené à suivre des études d’ingénieur dans le domaine de l’aéronautique. Le poste que vous proposez s’inscrit dans la parfaite continuité de mon stage de fin d’études et, à l’image d’anciens élèves de mon école qui travaillent ici, j’aspire à acquérir de nouvelles compétences et à évoluer au sein de votre entreprise. »

Exemple de réponse n°2

« Votre question est très intéressante, et je me la suis moi-même posée avant de candidater pour ce poste. Votre entreprise fait sens à double-titre pour moi.

D’une part puisqu’elle propose des opportunités d’évolution intéressantes et une ambiance de travail agréable, comme en témoigne votre page Glassdoor. Et d’autre part, l’engagement fort de votre entreprise dans le respect de l’environnement fait écho à mes différentes implications associatives.

Tout ceci associé à la variété des tâches que vous proposez sur ce poste, vous comprendrez mon réel enthousiasme à l’idée de poursuivre ma carrière au sein de votre entreprise. »

Exemple de réponse n°3

« Comme vous le savez, beaucoup de jeunes candidats ont l’esprit d’entreprendre, et j’en fait partie. Rejoindre votre cellule d’intrapreneuriat serait pour moi l’opportunité de développer des projets et de réaliser mon rêve d’entreprendre, en m’appuyant sur les technologies de pointe dans lesquelles votre Groupe excelle. Mon ambition à 5 ans serait de développer un projet qui puisse créer de nouvelles opportunités de business pour votre entreprise. Ce serait une réelle source de satisfaction et d’épanouissement professionnel pour moi. »

En résumé, il n’est pas facile de se projeter aussi loin qu’à 5 ans. Pour autant, si le recruteur vous le demande, c’est qu’il a besoin d’être rassuré sur la cohérence de votre parcours et votre capacité à vous projeter sur les missions qui vous seront confiées.

Vous renseigner sur l’entreprise, identifier les opportunités d’évolution qu’elle propose et découvrir ses valeurs communes aux vôtres est le meilleur moyen d’assurer en entretien et d’inspirer confiance à votre interlocuteur.

______________________________________________________________________________________

PrĂ©parez-vous aussi Ă  ces questions d’entretien :

➡️ Pourquoi vous et pas un autre ?

➡️ Avez-vous des questions ?
______________________________________________________________________________________