Développement personnel

Comment négocier un meilleur équilibre travail/vie privée avec son manager ?

Publié par Équipe Glassdoor

Experts en conseils de carrière

Dernière mise à jour : October 11, 2021

Si vous avez du mal à trouver le bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle, il est probable que votre manager y soit pour quelque chose. Est-ce qu'il vous donne du travail à faire le week-end ? Vous demande-t-il de rester tard tous les soirs ? Cinq minutes de retard le matin, est-ce un problème ? Vivez-vous en permanence dans l'angoisse du jugement de votre manager sur vos performances ? (NB : « manager » est un terme générique dans cet article, il pourra désigner une femme autant qu'un homme).

Il est temps de réagir... et pas seulement en discutant avec vos collègues et amis. Nous avons parlé à des spécialistes des ressources humaines pour vous livrer quelques conseils sur les techniques de discussion avec votre manager en vue d'améliorer votre équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Que lui dire, et que lui demander de changer dans son management ? Jusqu'où aller avant que les Ressources humaines prennent le relais ? Voici ce qu'en pensent les spécialistes.

______________________________________________________________________________________

Vous aimerez aussi :
Test : quel type d'emploi correspond à votre style de vie ?

______________________________________________________________________________________

1. La première étape consiste à identifier le problème

Si l'équilibre entre vie privée/vie professionnelle est mauvais, essayez de comprendre pourquoi. En faites-vous trop et essayez-vous d'en faire plus que vos collègues ? Ou est-ce votre manager qui vous met la pression en permanence ?

Essayez de faire la liste des projets que vous confie votre manager et qui vous stressent le plus. Ensuite, réfléchissez aux moyens de vous aider vous-même. Si vous ne voulez pas travailler le weekend, ne faites rien le weekend prochain et observez la réaction de votre manager.

« Je pense que certains employés devraient plus réfléchir à ce qu'ils disent à propos de leurs déplacements  ou de leurs absences », explique Cassidy Solis, spécialiste de la Qualité de Vie au Travail à la Society for Human Resource Management. « Si vous avez besoin de partir plus tôt pour des raisons personnelles, dites par exemple : « Je pars tôt car j'ai un rendez-vous ». Vous n'avez pas besoin de préciser que c'est pour aller voir le gala de danse de votre fille ».

Si vous appliquez ces conseils et constatez que c'est votre manager qui est le problème, il est temps d'organiser une réunion.

2. Ayez une discussion honnête avec votre manager

Les spécialistes des RH conseillent de rencontrer votre manager et d'avoir une discussion franche avec lui.

« Il convient de se concentrer sur la nature du poste et sur la façon dont vous pouvez accomplir votre tâche tout en travaillant de manière souple », conseille Solis, qui suggère par ailleurs de se préparer à discuter des différentes options pour résoudre le problème.

Par exemple, proposez à votre manager de travailler de votre domicile un jour, ou suggérez des idées pour obtenir plus de souplesse lors d'une semaine moins occupée. Veillez à présenter un plan pour valider ces idées ,tout en respectant les délais et potentiellement dépasser les objectifs de votre poste.

3. Félicitez et posez des questions

Sarah Green Carmichael, rédactrice-en-chef de la Harvard Business Review, recommande les comportements positifs en mettant en avant les attitudes que vous voudriez que votre manager adopte plus souvent.

« Imaginons par exemple que votre manager vous envoie des e-mails tout le temps, ce qui vous donne le sentiment d'être traqué même la nuit et les week-ends », explique Green Carmichael. « Et puis, un matin, vous recevez de sa part un seul e-mail avec une liste de tâches. C'est l'occasion idéale pour le remercier, par exemple en lui répondant : « Merci pour cet e-mail du lundi hyper clair. Il m'a permis de définir clairement mes priorités ».

Si cela ne marche pas, essayez de poser des questions ouvertes, car vous ne savez peut-être pas ce qui motive votre manager... peut-être est-il lui même victime de la pression de son supérieur hiérarchique ?

« Si vous entretenez de bonnes relations avec votre manager et qu'il sollicite votre avis, n'hésitez pas à les lui communiquer », explique Green Carmichael. « Donner son avis, c'est toujours positif ».

______________________________________________________________________________________

Vous aimerez aussi :
Faire de sa passion un métier, est-ce possible ?

______________________________________________________________________________________

4. Quand faut-il aller voir les RH ?

Tout d'abord, vérifiez que vous avez bien compris les règles et politiques de votre entreprise, car celles-ci ne sont pas les mêmes partout.

« Les RH sont là pour faire respecter les règles et les politiques internes. Si votre manager s'en écarte, il faut en parler aux RH, car une de leurs missions consiste à protéger l'entreprise contre tous les risques », explique Green Carmichael.

Si votre manager est trop tyrannique et que vous en avez déjà parlé aux RH, il est sans doute temps pour eux d'intervenir.

Solis va dans le même sens, et ajoute que c'est une excellente façon de comprendre l'expérience d'une organisation avec une ouverture globale vers l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Vous comprendrez mieux comment l'entreprise essaye d'aider ses employés, et ces informations vous aideront à déterminer s'il existe des barrières organisationnelles, ou si le seul problème véritable est le manager et lui seul.

5. Vous avez parlé avec votre manager... et maintenant ?

Et si rien ne change ? La vie est trop courte pour resté bloqué dans cette situation pénible. Green Carmichael suggère d'essayer une mutation (autre équipe ou service) en la présentant comme une « opportunité de développement » plutôt que comme une fuite loin d'un mauvais manager.

Si rien ne change après avoir discuté avec votre manager ou parlé aux RH, c'est peut-être un signe qu'il est temps pour vous de trouver une autre entreprise dont les valeurs d'équilibre vie privée/vie professionnelle vous correspondent mieux. Certes, cette décision est importante et peut vous faire peur, mais vous vous sentirez mieux avec un manager qui comprend que votre vie ne s'arrête pas quand vous quittez le bureau !

 

Accueil du blogDéveloppement personnelComment négocier un meilleur équilibre travail/vie privée avec son manager ?