Négocier son salaire

Pourquoi les offres d’emploi mentionnent rarement le salaire en France ?

Publié par Guillaume Coudert

Dernière mise à jour : October 11, 2021

Le salaire, ce sujet tabou… en France

En pleine recherche d’emploi, de stage ou d’alternance, vous consultez tout un tas d’annonces. Certaines vous plaisent, d’autres moins, mais une chose reste commune à la plupart d’entre elles : très peu mentionnent la rémunération proposée. N’ayons pas peur des mots, le sujet est clairement tabou.

Si vous nous lisez depuis un pays du monde anglo-saxon, États-Unis en tête, vous n’êtes a priori pas concerné par cet article. Dans ces pays, le salaire (une fourchette du moins) est généralement communiqué de façon quasi-systématique dès la publication d’une offre d’emploi. Alors pourquoi ne le fait-on pas en France ?

Si 57% des Français manquent de confiance en eux au moment d'exposer leurs prétentions salariales au cours d'un entretien d'embauche, n’y a-t-il pas un problème propre à l’hexagone ?

Tâchons de répondre ici à deux questions qui vous trottent probablement dans la tête :

  1. Pourquoi les recruteurs français ne mentionnent-ils pas le salaire dans leurs offres d‘emploi ?
  2. Comment aborder sereinement le sujet en tant que candidat et se positionner à sa juste valeur ?

Le moment est venu de sortir les billets verts !

Pourquoi les recruteurs ne mentionnent pas le salaire dans les offres d’emploi ?

On pourrait penser que ne pas préciser le salaire dans une offre d’emploi est une technique un peu perverse du recruteur faite pour nous embêter. La réalité est en fait un peu plus compliquée que ça.

En effet, beaucoup de raisons, certaines plus légitimes que d’autres, expliquent qu’en France on ne parle pas salaire si rapidement. En voici 3 principales :

Laisser la porte ouverte à la négociation

L’enjeu d’une entreprise, c’est de se développer. Et pour cela, elle doit évidemment contrôler ses coûts, y compris ceux liés au recrutement. Même si le recruteur a une idée claire de ce que peut lui coûter telle ou telle embauche, son objectif reste d’économiser au maximum pour potentiellement ouvrir plus de postes par la suite.

Le sujet est aussi stratégique pour l’entreprise dont l’objectif est souvent de réduire sa masse salariale pour éviter les licenciements en cas de crise (très différent dans le monde anglo-saxon où le droit du travail est beaucoup moins protecteur pour les salariés).

Se laisser la possibilité de négocier avec le candidat, c’est potentiellement faire des économies dont l’entreprise aurait tort de se priver.

Rester compétitif et attractif

Certaines entreprises n’ont pas les mêmes moyens que d’autres pour recruter. Si chacune d’entre elle se met à rendre publics ses salaires, beaucoup ne parviendraient plus à recruter car la concurrence deviendrait de fait plus attractive.

Évidemment, le salaire n’est pas le seul critère de choix d’un employeur. L’ambiance de travail, les opportunités d’évolution ou encore l’équilibre vie privée-vie professionnelle en font aussi partie - et sont autant de choses que vous pouvez découvrir sur les pages profils des employeurs sur Glassdoor grâce aux avis laissés par les employés.

Cela dit, à conditions de travail égales, un candidat privilégiera forcément une entreprise proposant un meilleur salaire. Rendre les salaires publics risquerait de mener les entreprises dans une surenchère version Mercato pour recruter les meilleurs. On espère que vous êtes un Neymar dans votre domaine !

Éviter les crises de jalousie

« Tu as vu la nouvelle annonce pour le job de chargé(e) de formation ? C’est un scandale, le salaire est bien plus important que le mien ! ».

Publier une offre d’emploi, c’est la rendre visible des candidats externes, mais aussi des salariés de l’entreprise en interne. Afficher le salaire, c’est donc prendre le risque de heurter les employés qui seraient moins bien rémunérés.

Rien de plus démotivant que de découvrir une offre bien mieux payée pour un candidat qui viendrait d’ailleurs alors qu’on a 10 ans d’ancienneté. Pour éviter cela, beaucoup d’employeurs en France font le choix de ne pas divulguer le salaire de leurs offres.

Pour ces 3 raisons, la quasi-totalité des recruteurs ne dévoilent pas les salaires sur leurs offres d’emploi. Mais cela a ses limites.

Vous le savez tout comme moi, les nouvelles vont souvent très vite et les salariés parlent (fort heureusement) entre eux, notamment du montant qui se situe tout en bas de leur fiche de paie, et peuvent ainsi comparer.

Qui plus est, dans un monde où tout devient accessible, on est désormais en mesure de savoir à quel niveau de salaire on peut prétendre pour un poste donné. Ouvrez bien vos oreilles, la suite va particulièrement vous intéresser !

Comment connaitre les salaires et se positionner ?

On l’a vu, pas facile de connaître le salaire d’un poste à la seule lecture d’une offre. Pourtant, il existe une solution simple pour savoir combien vous valez sur le marché du travail sur un métier donné : trouver non seulement sur Glassdoor la moyenne des salaires pour le poste visé par lieu, mais aussi et surtout découvrir les salaires des employés de l'entreprise visée sur la page « Salaire » de l'employeur. Ne me remerciez pas, c’est cadeau !

Avec cette méthode, fini les « Vous êtes trop cher » ou les « Vos prétentions salariales sont bien trop élevées ». Vous allez pouvoir prétendre à un salaire correspondant à la moyenne pratiquée sur le marché, sans vous faire avoir. Et ça marche !

Je prends pour exemple un échange que j’ai eu il y a quelques mois avec un ami. Responsable RH depuis 10 ans dans une petite structure, il ne savait pas à quel salaire il pouvait prétendre. Ou du moins, il ne pensait pas pouvoir accéder à une rémunération supérieure à 45 000 € par an.

Je l’ai donc invité à consulter le salaire moyen d’un Responsable Ressources Humaines à Paris sur Glassdoor. Faites l’essai vous aussi, vous allez comprendre sa surprise !

En entretien de recrutement, il a donc légitimement présenté cette rémunération moyenne comme prétention salariale à son interlocuteur, preuve de sa recherche Glassdoor à l’appui, salaire auquel il a été embauché quelques semaines plus tard.

Si le recruteur maintient que vos prétentions salariales sont trop élevées pour son entreprise, demandez simplement quelle est la rémunération moyenne de vos futurs collègues pour ce même poste. N’hésitez pas à confirmer son estimation en consultant la page Glassdoor de l’entreprise.

Maintenant que je vous ai partagé cette technique très utile, je ne peux que vous inciter à poster votre salaire sur Glassdoor afin d'aider les autres demandeurs d'emploi dans leurs recherches.

Et pour aller plus loin, redécouvrez notre article "Comment estimer son salaire".

Vous avez dit sujet tabou ? Plus maintenant !

Accueil du blogNégocier son salairePourquoi les offres d’emploi mentionnent rarement le salaire en France ?