Conseils de carrière

7 secrets pour réussir sa période d’essai

réussir sa période d'essai

Réussir votre période d’essai, c’est vital pour la suite… et c’est un chemin semé d’embûches.

Vous vous êtes donné à fond pour être embauché, et vous avez réussi toutes les étapes du recrutement.

Mais vous n’êtes pas encore arrivé au bout.

Il vous reste probablement encore une dernière étape à passer : la période d’essai.

Découvrez nos 7 conseils pour réussir votre période d’essai et éviter de retourner à la case départ.

La période d’essai est un délai pendant lequel votre employeur peut rompre votre CDI, sans que vous n’ayez commis de faute grave ou sérieuse.

Cette période est de 2 mois pour les employés, 3 mois pour les techniciens, 4 mois pour les cadres, et pour chacun d’entre eux elle est renouvelable 1 fois.

Pendant cette durée, vous êtes donc sur le fil du rasoir.

Vous pouvez vous aussi rompre votre période d’essai sans justification (si vous trouvez un meilleur poste ailleurs par exemple, ou si vous n’aimez pas la culture d’entreprise).

Dans les faits, sur un marché tendu où les Français ont peur de perdre leur travail, votre but ici, est alors de valider et réussir votre période d’essai pour entrer dans la phase concrète du CDI.

Pour cela, vous allez devoir faire preuve de savoir-faire mais surtout de savoir-être.

1. Faites-vous apprécier par votre hiérarchie et vos collègues

Le premier conseil pour réussir votre période d’essai est d’ordre relationnel.

Avant toute chose, vous devez vous faire apprécier par votre hiérarchie et par vos collègues.

Pour vos supérieurs c’est évident, car ce sont eux qui décideront de la poursuite directe ou non de votre CDI.

Mais veillez tout de même à sympathiser sincèrement avec vos collègues.

Faites-vous des alliés qui seront heureux que vous continuiez votre CDI après la période d’essai, plutôt que des ennemis qui essayeront de vous faire virer.

Ce conseil est valable même si vous êtes plutôt réservé : l’intelligence relationnelle est centrale pour votre intégration au groupe et compte plus que vos compétences et vos performances.

2. Soyez curieux pour aller au-delà de la période d’essai

Pendant votre période d’essai, soyez curieux !

Posez des questions à vos collègues, intéressez-vous à l’entreprise, essayez d’être incollable sur votre poste.

L’entreprise a tout intérêt à améliorer votre période d’onboarding, mais vous devez aussi être impliqué et faire comprendre que vous êtes très impliqué dans votre travail.

Vous devez montrer à vos N+1 et N+2 que vous êtes motivé, que vous avez envie d’apprendre et d’être performant dans votre job.

3. Prenez des initiatives… dans la mesure du raisonnable

La prise d’initiative est une qualité qui est très appréciée par les managers.

Essayez de comprendre ce que vous devez faire, avant qu’on ne vous le demande pour réussir votre période d’essai.

Vos supérieurs salueront votre esprit d’initiative si vous prenez le taureau par les cornes et réalisez vos missions sans qu’ils aient besoin de vous le dire.

Bémol toutefois : faites attention à ne pas vouloir constamment anticiper.

Ecoutez aussi les instructions et faites en priorité ce qu’il vous est demandé.

Et si vous proposez des idées ou des projets à vos chefs, surtout restez humble et ne soyez pas imposant.Sinon, vous risqueriez plus de les agacer que de leur faire plaisir en tentant d’imposer vos idées.

Comme le dit Robert Greene dans la loi #1 de son livre Power, Les 48 lois du pouvoir : “Ne faites jamais d’ombre à plus puissant que vous”.

4. Soyez professionnel avant tout

L’un des objectifs de votre période d’essai, aux yeux du recruteur, est de voir si vous serez un bon élément pour l’entreprise à moyen terme et à long terme.

Vous devez donc montrer à vos managers et à vos collègues, que vous êtes dignes de confiance pour travailler au quotidien avec eux et ce pendant plusieurs années.

Et pour réussir votre période d’essai, vous devez absolument vous montrer professionnel.

Rappels de base : soyez ponctuel, n’arrivez jamais en retard.

Ne vous engagez pas sur des délais fantaisistes, et rendez vos dossiers en temps et en heure.

Bref, montrez à vos collaborateurs que vous êtes compétent afin de leur donner envie de vous signer après votre période d’essai.

5. Comprenez clairement votre rôle

Si vous voulez répondre aux attentes de vos supérieurs, vous devez à tout prix comprendre quel est votre rôle, quelles sont vos missions, et quels sont vos objectifs.

Sans ça, vous ne pourrez pas réussir votre période d’essai.

Donc pour cela, posez des questions à vos collègues et à vos supérieurs sur votre poste, mais faites aussi des recherches de votre côté.

Aujourd’hui vous avez la chance d’avoir accès à toute l’information dont vous avez besoin.

Alors faites vos recherches sur Google concernant les rôles et les missions générales de votre poste, et personnalisez-les à votre situation dans votre entreprise.

Vous pouvez aussi consulter nos avis entreprises pour en savoir plus sur l’environnement dans lequel vous allez débarquer.

6. Observez et adaptez-vous à la culture d’entreprise

Connaissez-vous cette citation d’Abraham Lincoln ? “Si l’on me donne 6 heures pour abattre un arbre, j’en passerai 4 à préparer ma hache.”

Bon évidemment vous, vous êtes un salarié, votre arme est probablement votre ordinateur, et vous n’allez abattre que des dossiers.

Mais malgré tout, ce principe de préparation et d’observation s’applique aussi dans votre cas si vous souhaitez réussir votre période d’essai.

Il serait totalement inconscient voire irrespectueux de ne pas vous adapter à votre environnement de travail et à la culture d’entreprise.

Votre entreprise a peut-être des normes dont vous n’avez pas l’habitude, et que vous risqueriez de heurter si vous ne vous adaptez pas : on parle de culture d’entreprise.

Donc observez avec attention ce qu’il se passe dans votre entreprise.

Regardez quelles sont les habitudes de vos collègues, quel est le dress code, quel type de relation entretiennent les collaborateurs entre eux, si la norme est le “Tu” ou le “Vous”…

Bref, imprégnez-vous au maximum de l’ambiance et de la culture de votre entreprise.

Chez Amazon, chez Netflix, dans tous les grands groupes, il existe des manifestes ou des déclarations : lisez-les pour “entrer dans le moule” plus facilement et survivre à votre période d’essai.

7. Rendez-vous indispensable

Enfin, le dernier conseil pour réussir votre période d’essai, est de vous rendre indispensable aux yeux de vos supérieurs et de vos collègues.

Vous devez leurs montrer que vous êtes très utile à l’entreprise et même qu’ils ont besoin de vous.

Pour y arriver, apportez un maximum de valeur en faisant parfaitement votre travail. Pendant cette période cruciale, montrez que vous êtes un élément irremplaçable, que vous rapportez de l’argent et de la bonne humeur dans votre entreprise.

Conseil bonus : cette astuce pour valider votre période d’essai

C’est aussi le moment ou jamais pour en faire un peu plus que votre simple fiche de poste, et aider vos collègues sur des dossiers sensibles pour eux, pour les aider à briller.

Mais attention : pas de journées à rallonge ! Montrez que vous êtes organisé et non débordé, et quittez le bureau à des horaires raisonnables.

Libre à vous d’ajouter une heure ou deux le soir chez vous pour avancer encore plus vite et faire une très bonne impression pendant votre période d’essai.

Avec tous ces conseils, vous êtes assuré de réussir votre période d’essai et d’enchaîner avec le job de vos rêves.

Consultez nos offres d'emploi

Dessinateur en bâtiment H/F
approche directe
Rezé
23 hours ago 23h
Responsable charcuterie/fromage H/F
INTERMARCHE - DIGNE LES BAINS
Digne-les-Bains
3 days ago 3d
23 hours ago 23h
Psychiatre H/F
C.M.P.P. & SESSD de Saint-Ouen-l'Aumône (95)
France
23 hours ago 23h
23 hours ago 23h
23 hours ago 23h
23 hours ago 23h
17 days ago 17d
19 days ago 19d
Electricien monteur réseaux H/F
FELDNER SARL
Châtenois
24 hours ago 24h