Conseils de carrière

Comment (re)donner du sens à son travail ? Témoignages

perte de sens au travail

Bonne nouvelle : tous les métiers ont un sens

Quel est le point commun entre le métier d’astronaute, d’hôtesse de caisse et de conducteur de train ? A priori aucun, si ce n’est le sens que les personnes qui les exercent ont pu leur donner.

Trouver un sens à son travail n’est pas chose facile pour tout le monde. La crise sanitaire que nous traversons a d’ailleurs confronté de nombreux salariés à la question de l’utilité réelle de leur métier au sein de la société.

La philosophe Julia de Funès ne fait quant à elle pas dans la dentelle en affirmant sur le plateau de l’émission Quotidien que la France est « un pays qui ne reconnaît pas les métiers essentiels et laisse proliférer le charlatanisme. ».

Plusieurs avis s’opposent sur la question de la perte de sens au travail, à l’image de ces deux salariés rencontrés (à bonne distance) pendant le confinement.

Le premier, consultant dans un grand cabinet dédié aux nouvelles technologies qui souhaitait quitter son entreprise, nous dit « Heureusement que je n’ai finalement pas démissionné ! ».

Le second, responsable RH dans une ETI, nous livre un témoignage très différent : « J’ai compris que mon patron ne me considérait pas comme un salarié indispensable à l’entreprise, et j’ai donc entamé les démarches pour quitter mon entreprise. ».

L’un donne à son travail le sens positif de subvenir à ses besoins pendant la crise quand l’autre, dans une situation similaire, traverse une perte de sens au travail qu’il n’a jamais rencontrée en 9 ans de carrière.

Si la plupart d’entre nous avons déjà été confrontés personnellement à cette question du sens, comment celui-ci peut-il donc se définir professionnellement ? Comment, dans un contexte particulier tel que celui que nous vivons, compenser une perte de sens et retrouver une certaine utilité au travail ?

Ces questions, nous les avons posées à plusieurs salariés qui ont accepté de nous livrer leurs témoignages. Découvrez ensuite notre liste de 10 conseils pour (re)donner du sens à votre travail.

Trouver un sens à son travail : les témoignages d’employés

Tanya Cortegaca, Directrice de la Marque Employeur chez Thales

Avoir un but dans son travail est l’un des meilleurs sentiments qui soient, et c’est ce que nous recherchons tous. L’entreprise pour laquelle je travaille est pleine à craquer de personnes extraordinaires qui, selon moi, font une réelle différence dans le monde. Chaque emploi a un but et une raison, même si nous pouvons parfois avoir l’impression que ce n’est pas le cas.

Je suis pour ma part plus fière que jamais de ce que je fais, car j’ai l’occasion de mettre en lumière les personnes formidables qui améliorent le monde et construisent un avenir auquel nous pouvons tous faire confiance.

Il se peut que de nombreuses personnes réévaluent leur carrière ou leur entreprise à la suite de la pandémie, en se posant des questions : “Est-ce vraiment ce que je veux faire ? Quel est mon but dans tout cela ?”, et il n’y a pas de réponse miracle.

Trouver son but est un marathon, pas un sprint.

Le plus important est de profiter de ce que l’on fait. La vie est trop courte pour ne pas le faire !

Florian Féral, Head of Customer Success chez Agorize

Avant de (re)trouver du sens à son travail, il faut savoir s’écouter soi-même, se connaitre, se comprendre.

Réaliser une introspection en se posant des questions comme “Qu’est ce qui a de la valeur à mes yeux ?”, “Qu’aimerais-je réaliser ?”, “Je serais fier si/quand…” permet d’y voir plus clair.

La quête du sens est sans fin, elle peut évoluer avec les années, se transformer… Le plus important est de savoir s’écouter et agir en accord avec soi-même, ses valeurs et ses aspirations.

Valentine Esclangon, Chef de Projet Transformation et Innovation chez Barrière

Pendant la crise, j’ai beaucoup entendu de questionnements dans mon entourage, venant de personnes ne travaillant ni dans le médical, ni dans le service public. Et comme beaucoup, je me suis demandée : “Finalement, à quoi sert mon job ?”.

Je ne répondais pas aux besoins vitaux de notre société, à savoir : se soigner ; se nourrir ; se protéger… Puis vint le jour du déconfinement.

D’autres besoins sont revenus. Nous avons soudainement eu envie de retrouver nos proches, nos amis, nos collègues. Envie de sortir, de voyager, de jouer, de s’évader… Envie de prendre soin de nous.

Travailler chez Barrière, c’est répondre à ces envies en s’occupant de tout ; permettre à nos clients de retrouver leurs habitudes et à d’autres d’en découvrir de nouvelles.

C’est aussi participer à la relance de l’activité, du tourisme et du loisir aux côtés de milliers d’acteurs français présents sur notre territoire.

Alors finalement, à quoi sert mon job ? Je pense lui avoir redonné son sens aujourd’hui.

Nathan Zelany, Directeur de la Communication d’un cabinet de services professionnels

La crise sanitaire de 2020 est un choc sans précédent, peu comparable à l’éclatement de la bulle internet de 2000 ou à la crise financière de 2008. L’arrêt quasi-total du jour au lendemain de l’activité selon les modalités habituelles (un siège social, des filiales, des bureaux…), notamment pour le secteur des services, a conduit le management et les salariés à s’interroger sur le sens du travail de manière aiguë.

Chaque cas est différent (outils technologiques, espace de travail à domicile, enfants, etc.) mais nous avons tous été désorientés dans cette période inédite avec un paradoxe frappant : le confinement a révélé la véritable possibilité du travail à distance (pourquoi perdre des heures dans les transports alors qu’on est aussi productif chez soi ?) en même temps que l’importance de maintenir du lien social entre les salariés (les fameux apéro Zoom) au risque de tomber dans une morosité ou un isolement dangereux psychologiquement.

A partir de ce constat, les organisations vont être mises sous pression pour réinventer les modes de travail et leur culture d’entreprise.

Redonner du sens à son travail pourra donc passer, dans un contexte où le travail à distance va prendre de l’ampleur, par une réflexion sur :

  • L’organisation de l’entreprise, plus transversale ;
  • Le management, centré sur la confiance ;
  • La mise en place de rituels collectifs virtuels ou en face à face.

Au centre, la question de la qualité de vie au travail, sujet déjà dans l’air du temps, avant le confinement, qu’il faudra concilier avec de nouvelles pratiques managériales pour assurer un niveau de performance accru pour le salarié comme pour l’entreprise.

10 conseils pour (re)donner du sens à votre travail

  • Suivez des formations

S’inscrire à des formations professionnelles ou des MOOC liés à votre métier vous permettra d’explorer de nouvelles facettes et d’aborder votre job différemment. Vous gagnerez ainsi en expertise et en confiance en vous, ce qui aura pour bénéfice de vous apporter plus de satisfaction, et donc de sens, au quotidien.

  • Informez-vous sur les actualités de votre entreprise

Suivre les dernières actualités de votre entreprise est un très bon moyen de redonner du sens à vos missions, et ce quel que soit votre métier. Considérez-vous comme le maillon d’une chaîne permettant à votre organisation de mettre en place ses projets, de croître, et donc d’embaucher de nouvelles personnes et de faire vivre de potentiels fournisseurs. Créez une alerte Google sur le nom de votre entreprise ou consultez ses dernières actualités sur vos réseaux sociaux favoris.

  • Demandez à vos collègues ce qui fait sens chez eux

Si vous êtes confronté à une perte de sens au travail, il est une question toute trouvée à poser à vos collègues : « Qu’est-ce qui fait sens dans tes missions ? ».

Demandez-leur de vous livrer leurs sentiments sur l’utilité qu’ils trouvent à travailler dans la même entreprise que vous. Cela vous permettra certainement de reconsidérer votre rôle au sein de l’organisation, avec un effet bénéfique sur votre moral !

Considérez que toutes vos expériences professionnelles, y compris celle que vous vivez actuellement, ont de la valeur. Mettez donc en avant vos apprentissages sur les médias sociaux, nouez des relations, commentez les actualités en rapport avec votre job… Si vous doutiez encore du sens à donner à votre travail, votre personal branding et l’intérêt que d’autres professionnels porteront à votre profil révéleront certainement le contraire…

  • Investissez-vous dans des projets solidaires

De nombreuses entreprises développent aujourd’hui des projets solidaires, éco-responsables ou particulièrement utiles à la société. Renseignez-vous sur les actions mises en place par votre organisation et investissez les sujets qui vous intéressent et font sens pour vous.

Le mécénat de compétences est une de ces pratiques de plus en plus courantes. Si votre entreprise ne propose pas ce type de dispositif, sentez-vous libre d’en proposer la mise en œuvre à votre patron. Votre prise d’initiative permettra peut-être aussi de répondre à la quête de sens de vos collègues !

  • Évaluez votre entreprise sur Glassdoor

De nombreux candidats sont à la recherche d’informations sur les entreprises avant d’y postuler. Qu’il s’agisse d’ambiance de travail, de politique de rémunération ou d’opportunités d’évolution, toutes les informations sont bonnes à prendre pour une personne en recherche d’emploi consciencieuse.

Livrer votre ressenti sur la page Glassdoor de votre entreprise permettra à ces mêmes candidats de découvrir votre société de l’intérieur et leur sera d’une utilité certaine. A vos commentaires !

  • Appliquez le Slow Working

Présenté dans le tout dernier ouvrage de Diane Ballonad Rolland, le Slow Working tend à s’imposer comme une réelle tendance en réponse à la perte de sens au travail. La promesse de l’auteure ? « Changer prioritairement son rapport au temps et favoriser un meilleur équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle. Il n’est plus ici question de s’adapter aux contraintes imposées par le travail, mais de modifier en profondeur son rapport au travail. Le meilleur moyen de garder son plaisir intact, d’être chaque jour dans le respect de ses valeurs, de tenir le rythme dans la durée… et de ne pas s’épuiser à la tâche. ».

  • Découvrez le métier de vos collègues

Vos collègues sont peut-être pour certains dans la même situation que vous. Aussi, il est de bon ton de renouer le contact avec eux en leur proposant d’échanger autour de vos métiers respectifs. L’occasion de découvrir en quoi vos jobs sont complémentaires, de créer de nouvelles affinités et d’explorer d’autres facettes insoupçonnées de votre entreprise. Si votre organisation propose ce genre de « Vis ma vie », vous savez ce qu’il vous reste à faire !

  • Rencontrez vos homologues

A moins que vous n’exerciez un métier vraiment particulier, il y a fort à parier que votre fonction soit similaire à celle exercée dans d’autres entreprises. Sur LinkedIn ou ailleurs, il est désormais extrêmement simple d’entrer en relation avec des professionnels animés par les mêmes responsabilités que les vôtres. Osez prendre contact avec ces nouveaux interlocuteurs pour partager autour de vos bonnes pratiques.

Qui, sait, peut-être leur manière d’exercer votre métier vous ouvrira à de nouvelles sources d’inspiration ?

  • En dernier recours : reconvertissez-vous

Moins un conseil qu’une alternative d’ultime secours, la perte totale de sens dans votre emploi peut (et dans certains cas doit) vous mener à reconsidérer votre quotidien. Si les quelques conseils précédents n’ont pas suffi à retrouver les paillettes et l’enthousiasme des premiers jours, il est encore possible de changer de voie.

Posez-vous, relisez nos guides liés à la recherche d’emploi et au développement de votre carrière professionnel, et engagez-vous dans la recherche d’un job qui saura redonner du sens à votre travail.

Consultez les offres d’emploi sur Glassdoor

MASSEUR(H/F)
Sup Interim
Dijon
5 days ago 5d
Ouvrier métallier H/F
IJK SERVICE
Labenne
23 hours ago 23h
SAGE FEMME DE (F/H)
Appel Médical
Saint-Doulchard
23 hours ago 23h
2 day ago 2d
CONDUCTEUR ROUTIER (H/F)
SAMAT ATLANTIQUE
Rennes
23 hours ago 23h

En résumé : Nous ne sommes pas tous égaux face au sens donné à notre travail. Si votre vie professionnelle vous semble terne et sans saveur, il existe encore un espoir !

Développer ses compétences, créer du lien avec d’autres professionnels et se recentrer sur ses attentes profondes constituent la meilleure recette.

Sinon, il est encore possible de se reconvertir professionnellement !