Comment négocier son salaire

comment negocier son salaire

Soyez bien préparé pour obtenir le salaire que vous méritez

Négocier un meilleur salaire devrait être une priorité pour tous.

Peu importe la date de votre dernière revue de salaire, un moment viendra où la valeur de votre travail sera en décalage par rapport à la rémunération que vous recevez pour ce travail.

Lorsque ce moment arrive, il est important d’aborder le problème de manière objective, de construire une argumentation étayée par des faits tangibles pour obtenir le salaire souhaité et de négocier ce salaire.

Ce guide couvre les bases de la négociation salariale, comment connaître votre valeur objective à partir de données du marché, les meilleures pratiques en matière de négociations salariales, comment négocier une augmentation de salaire et ce que vous devriez faire après une négociation salariale.

Concept des négociations salariales

Les négociations salariales sont des discussions entre vous-même et un représentant de votre entreprise actuelle ou potentielle, qui ont pour objectif de vous aider à obtenir un salaire plus élevé.

Peu importe que vous soyez un employé de longue date ou récemment embauché : si vous pensez que votre salaire est insuffisant, vous devriez vous sentir autorisé à négocier pour obtenir ce que vous méritez.

Lorsque vous décidez que vous voulez négocier un meilleur salaire,  soyez prêt à :

  • PrĂ©parer votre argumentation : vous devrez prouver que vous valez la peine d’investir, avec des exemples spĂ©cifiques de la valeur que vous apportez Ă  votre employeur.
  • Affronter une rĂ©sistance : mĂŞme les situations justifiĂ©es d’augmentation de salaire peuvent rencontrer une rĂ©sistance, alors soyez prĂŞt Ă  rĂ©pondre Ă  des questions, notamment celle-ci : « Pourquoi mĂ©ritez-vous ce salaire ? »
  • Trouver un Ă©quilibre entre fermetĂ© et souplesse : votre nĂ©gociation salariale ne se dĂ©roulera pas bien si vous refusez de donner un motif ou de dire « oui » Ă  une augmentation de salaire minimale. Soyez prĂŞt Ă  discuter pendant la nĂ©gociation et veillez Ă  atteindre un compromis acceptable.

negocier salaire

Pourquoi il est important de négocier votre salaire

Il est important de comprendre que négocier votre salaire fait partie du processus d'emploi et qu’être payé à votre juste valeur fait partie intégrante de votre carrière.

Votre salaire est plus qu’un virement sur votre compte bancaire, c’est le moyen le plus tangible dont dispose votre entreprise pour vous montrer qu’elle apprécie votre travail et vos compétences.

Votre salaire est également la façon dont votre entreprise participe à votre équilibre vie professionnelle/vie privée, par le développement de carrière, la flexibilité des horaires et la mutuelle santé.

Négocier certains de ces avantages vous aidera à obtenir le salaire complet et les avantages sociaux dont vous avez besoin :

  • Formation, dĂ©veloppement de carrière + certifications : toutes les entreprises ne proposent pas de vĂ©ritable dĂ©veloppement de carrière ou des programmes de certification, et les professionnels soucieux de leur carrière doivent ĂŞtre sĂ»rs de nĂ©gocier des ressources de dĂ©veloppement professionnel.
  • Mentorat + coaching : cet avantage est presque inestimable, car il peut aider au dĂ©veloppement de carrière et des relations personnelles avec des dirigeants de talent dans l’entreprise.
  • Garde d’enfants : les frais et le temps passĂ© en garde d’enfants peuvent monter rapidement, et nĂ©gocier la garde des enfants est un excellent moyen d’obtenir de meilleures conditions de travail.
  • SantĂ© + fitness : en plus de la mutuelle santĂ©, nĂ©gocier des avantages en matière de santĂ© (salle de sport dans l’entreprise, participation Ă  des cours de yoga, etc.) peut complĂ©ter votre salaire de base.
  • Flexibilité : travailler Ă  domicile, travailler tout en voyageant ou travailler selon un horaire diffĂ©rent est plus intĂ©ressant pour certaines personnes qu’un salaire plus Ă©levĂ©.

Même si le montant du salaire est important, ces avantages doivent être étudiés de près avant d’accepter un nouvel emploi ou un nouveau poste dans la même entreprise.

negocier son salaire

Comment connaître votre valeur

Avant de vous engager dans une négociation salariale, il est essentiel que vous sachiez, de manière objective, combien doit être rémunérée une personne à votre poste, en fonction de votre expérience et de votre lieu de travail.

Les salaires varient considérablement en fonction du secteur, de l’ancienneté et de la région, et obtenir le salaire souhaité dépendra des différents avantages accordés de façon réaliste.

DĂ©finissez votre fourchette salariale et faites des recherches en ligne

Tout d’abord, vous devez savoir ce que les personnes occupant votre poste, avec votre niveau d’expérience, gagnent dans votre région.

Un directeur de succursale à Mende (Lozère), par exemple, ne gagne pas la même chose que son équivalent à Lyon.

Pour vous rendre compte du salaire approximatif de votre poste, une simple recherche sur le comparateur de salaires de Glassdoor vous donnera des chiffres de référence.

DĂ©couvrez combien vous valez

Après avoir étudié la fourchette salariale pour le poste, l’étape suivante consiste à comparer la rémunération moyenne avec votre valeur marchande.

Utilisez l’outil Know Your Worth™ de Glassdoor, qui vous donnera une estimation personnalisée de votre valeur sur le marché, le salaire de vos collègues et les offres d’emploi disponibles.

Une fois que vous avez une idée approximative de votre valeur marchande, vous pouvez la comparer au salaire moyen du poste que vous recherchez. De plus, de nombreux postes vacants sur Glassdoor révéleront une estimation de salaire qui vous indiquera le salaire d’un poste avant même votre candidature.

Par exemple, si vous constatez que la fourchette salariale des développeurs Web dans votre région est comprise entre 47 000 € et 75 000 € et que votre estimation personnalisée est de 63 000 €, votre échelle de salaire réaliste se situe entre 57 000 € et 66 000 €.

negocier votre salaire

Conseils pour une négociation salariale

Une négociation salariale ne doit être ni incertaine ni intimidante.

Si vous avez procédé à des recherches pour connaître votre fourchette salariale réaliste et que vous avez un plan pour la négociation, vous n’avez pas à vous inquiéter.

En suivant ces conseils, vous tirerez le meilleur parti de votre négociation.

  • DĂ©finissez une fourchette salariale plutĂ´t qu’un simple chiffre. Lorsqu’il vous est demandĂ© de prĂ©ciser vos prĂ©tentions salariales, veillez Ă  proposer une fourchette basĂ©e sur ce que gagnent vos pairs, plutĂ´t qu’un chiffre fixe, explique Karen Lawson, fondatrice et prĂ©sidente du Lawson Consulting Group, Inc., une sociĂ©tĂ© de conseil en gestion et en dĂ©veloppement d’entreprise de Pennsylvanie. Une fourchette salariale acceptable vous aidera Ă  nĂ©gocier et Ă  trouver un compromis plus facilement.
  • Ne vous vendez pas trop vite. Une des erreurs les plus courantes quand vous mentionnez votre salaire prĂ©cĂ©dent consiste Ă  oublier d’inclure les avantages dans votre rĂ©munĂ©ration totale, explique Don Hurzeler. Par exemple, si vous gagnez 60 000 euros par an avec une prime de 20%, plus des jours de rĂ©cupĂ©ration et une voiture de fonction, vous devez rĂ©pondre Ă  la question ainsi : « 80 000 euros, avantages exclus ».
  • EntraĂ®nez-vous au moins une fois avant la nĂ©gociation. Trouvez quelqu’un pour Ă©couter votre proposition de salaire, afin de pouvoir ressentir votre rythme de conversation Ă  haute voix. Une nĂ©gociation se gagne grâce Ă  l’assurance et la sĂ©rĂ©nitĂ©.
  • Restez courtois.  Si vous craignez de paraĂ®tre exigeant ou ingrat, il existe une solution très simple : soyez aimable. Peu importe le rĂ©sultat, soyez comprĂ©hensif, sensible et reconnaissant de l’attention de votre interlocuteur.
  • Ayez confiance en votre prestation.  Il est extrĂŞmement important de paraĂ®tre concernĂ© au moment de nĂ©gocier. Soyez confiant lors de l’articulation de votre argumentaire et lors des nĂ©gociations qui suivent.
  • Évitez d’accepter la première offre.  Si vous avez besoin de temps pour rĂ©flĂ©chir Ă  une offre, dites-le. Planifiez votre prochaine rĂ©union dans les 24 à 48 heures et revenez avec votre contre-offre.
  • Évaluez votre marge de manĹ“uvre.  Cette marge dĂ©pend de votre situation actuelle. Par exemple, si vous ĂŞtes au chĂ´mage et que vous postulez Ă  un emploi, attendez-vous Ă  peu près Ă  votre prĂ©cĂ©dent salaire, voire moins, explique Don Hurzeler.

Les questions suivantes vous aideront également lors des négociations salariales pour un nouvel emploi ou pour une augmentation :

  1. « Cette offre est-elle négociable ? » - Commencez par demander si l’offre est négociable avant toute chose.
  2. « En plus du salaire de base, quels autres avantages sont négociables ? » - Cela peut inclure les RTT, le comité d’entreprise, les horaires flexibles, la formation, les congés sans solde, les frais de déménagement et d’installation, etc.
  3. « Comment avez-vous calculé le salaire ? » - En posant cette question, vous pourrez voir si le salaire qui vous est proposé est un plafond rigide ou un tremplin potentiel pour la négociation.
  4. « Quelles sont les perspectives d’augmentations de salaire ou de promotions ? » - Que votre offre de salaire soit négociable ou non, il est important de connaître le potentiel d’augmentation ou de promotion.
  5. « Quels paramètres utilisez-vous pour évaluer la réussite des employés ? » - Il s’agit d’une question de suivi importante à poser lors des négociations salariales et, si vous êtes finalement recruté dans cette entreprise, ces informations vous aideront lors de la négociation salariale suivante.
  6. « Pouvez-vous me faire une offre par écrit ? » - Trouver un accord oral en votre faveur est intéressant, mais il ne vaut rien tant qu’il n’est pas couché sur le papier.

comment negocier salaire

Comment négocier une augmentation

Même si votre manager apprécie vos qualités, il ne va pas spontanément vous proposer une augmentation de salaire. Vous allez devoir argumenter pour obtenir votre augmentation comme vous le feriez pour le salaire d’un nouvel emploi.

Tirez parti des mouvements internes

Un nouveau rôle dans votre entreprise offre une excellente opportunité de négociation. Si vous réfléchissez à une promotion ou un nouveau poste dans votre entreprise actuelle, n’écoutez pas les arguments du style « aucune marge de manœuvre » ou « les augmentations de salaire sont bloquées ».

Exploitez les données du marché pour expliquer à votre entreprise ce qu’il lui en coûterait de recruter en externe et demandez ce salaire. Vous allez probablement rencontrer de la résistance, mais soyez ferme.

Choisissez votre moment

Peut-être qu’il s’est passé pas mal de temps depuis votre dernière augmentation de salaire, mais vous devez tout de même choisir le bon moment pour négocier une augmentation si vous souhaitez sérieusement l’obtenir.

Un bon timing pour suggérer une augmentation, c’est lorsque vous savez que votre manager est impressionné par votre performance et/ou qu'il est de bonne humeur.

Soyez ferme et persuasif lorsque vous présentez votre cas

Confiance et conviction sont essentielles pour réussir une négociation.

negocier salaire conseils

Que faire après une négociation salariale

Que la négociation ait réussi ou échoué, il est important de commencer à penser à la prochaine négociation salariale pour bien la préparer.

Vos responsabilités vont augmenter

Si votre augmentation de salaire est accompagnée d’un nouveau poste, il s’agit davantage d’une promotion que d’une augmentation à proprement parler. Même si vous avez toujours le même poste, votre augmentation de salaire implique peut-être de nouvelles responsabilités. Vous avez mis en avant vos qualités, alors vous devrez prouver que vous aviez raison de mériter davantage.

Votre patron attend plus de vous maintenant, que votre salaire supérieur s’accompagne de responsabilités accrues ou non, et il est important de dépasser les attentes pour mériter la prochaine augmentation ou promotion.

Si vous n’avez pas reçu de document écrit, veillez à demander une lettre ou un e-mail de votre patron avec la description détaillée du nouveau poste décrivant ce qu’on attend de vous. Plus important encore, faites préciser le timing de ce nouveau rôle, qu’il soit immédiat ou à partir du prochain trimestre.

Votre patron aura plus de respect pour vous

Lorsque vous retournez à votre poste après la négociation, votre patron peut vous faire davantage confiance ou vous demander votre avis sur des décisions plus importantes. En outre, une fois qu’il aura constaté votre confiance et comment vous envisagez votre performance au sein de l’entreprise, il aura probablement plus de respect pour vous.

Les négociations salariales peuvent être difficiles et angoissantes, mais si la discussion est réussie, elle envoie au moins deux messages positifs à votre patron. Le premier est que vous vous engagez à long terme dans l’entreprise, ce qui est un bon signe pour tout dirigeant. Le second est que vous êtes quelqu’un de concerné par la valeur de son travail ; votre patron respectera cette attitude et cette qualité de négociation.

La négociation n’est pas terminée

Vous avez négocié votre salaire, mais ce n’est pas fini pour autant. Si vous avez accepté de nouvelles responsabilités, votre job va être plus exigeant ou vous pourriez être promu l’année suivante.

Il peut se passer beaucoup de choses l’année prochaine. Il est donc important de veiller systématiquement à ce que vous soyez suffisamment payé pour le volume de travail que vous effectuez.

negocier mon salaire

En savoir plus

Si vous avez d’autres questions sur les négociations salariales ou le calcul de votre salaire, voici quelques articles connexes sur les négociations salariales et la collecte de données sur le marché du travail pour renforcer vos arguments.

NĂ©gociation de salaire : 9 choses Ă  ne JAMAIS dire !

Négocier son salaire : 11 mots-clés pour réussir

Salaire : combien je vaux ?

Comment obtenir une augmentation de salaire selon un PDG

Qu’est-ce qu’un bon salaire ? Faites le calcul !

Comment multiplier votre salaire par 2 ?

NĂ©gocier son salaire Ă  l'embauche : mode d'emploi