Monter en compétences

Les meilleures compétences interpersonnelles que recherchent les recruteurs

Publié par Sélim Niederhoffer

Dernière mise à jour : 7 septembre 2022
|10 lecture min.

Expérience versus Compétences. En 2022, et pour les années à venir, miser sur votre diplôme et votre expérience ne suffit plus. Les recruteurs recherchent des individus possédant des compétences interpersonnelles (soft skills), ces qualités qui montrent votre capacité à interagir avec les individus dans un cadre professionnel, en complément de vos compétences techniques.

Quelles sont ces compétences interpersonnelles ? Pourquoi sont-elles si importantes ? Quelles sont les meilleures compétences à maîtriser ?

Dans cet article, découvrez le Top 10 des compétences interpersonnelles recherchées par les recruteurs et dont vous devrez certainement faire preuve lors de vos futurs entretiens d’embauche.

Les compétences interpersonnelles : définition

Les compétences interpersonnelles sont l'ensemble des qualités dont une personne a besoin pour communiquer positivement et efficacement avec les autres.

Elles sont considérées comme des compétences “douces”, des soft skills, comme on dit en anglais.

Elles sont un sous-ensemble des compétences personnelles (c’est-à-dire vos points forts, de manière générale) dont elles se distinguent par leur caractère social et axé sur la communication.

Exemple : être ponctuel est une compétence personnelle. L’intelligence émotionnelle est une compétence interpersonnelle.

Les compétences interpersonnelles sont également différentes des compétences “dures”, ou hard skills, ces savoir-faire techniques liés à l'exécution d'une tâche.

Exemple : maîtriser le tableur Excel est une compétence technique, au même titre que savoir parler plusieurs langues.

En clair :

savoir-faire =  compétences techniques (hard skills)

savoir-être = compétences personnelles et interpersonnelles (soft skills)

Qu’apportent les compétences interpersonnelles au sein de l’entreprise ?

Pourquoi la communication interpersonnelle ?

Dans un monde en mutation constante et qui s’accélère, ce rapport du Forum Économique Mondial (WEF) partage les prévisions suivantes :

  • 50% des employés devront mettre à jour leurs hard skills d’ici 2025 pour faire face aux impacts économiques de la pandémie et à l’automatisation croissante qui transforment les emplois.
  • l’adoption accrue de la technologie entraînera une évolution des compétences demandées dans tous les emplois au cours des cinq prochaines années, et les déficits de compétences continueront d’être importants.
  • 40% des compétences de base recherchées en 2020 ne seront plus les mêmes en 2025.

Parallèlement, en France, la pandémie de COVID-19 a conduit, selon ce rapport du WEF, à :

  • une accélération de la numérisation des processus de travail de près de 92 %,
  • une explosion de 75 % du télétravail,
  • une augmentation de l’automatisation des tâches de 54 %,
  • une croissance de la numérisation des formations de près de 46%.

Face à ce constat, les entreprises doivent pouvoir compter sur des employés aux savoir-être qui favorisent souplesse d’esprit et agilité communicationnelle dans des contextes très variés.

Selon un rapport Linkedin établi en 2021, 67% des employeurs sont prêts à recruter une personne ayant beaucoup de soft skills et un manque de hard skills. Dans le secteur du marketing numérique, ce nombre grimpe à 72% des recruteurs.

Voit-on alors se dessiner une tendance parmi les recruteurs qui valoriserait les soft skills au détriment des hard skills ?

C’est que le développeur web ou le designer graphique visant un poste de chef de projet ne travaillent pas seuls, en vase clos.

Les recruteurs cherchent à détecter en eux les qualités nécessaires à ce type de poste : travail avec des équipes polymorphes impliquant par exemple une équipe produit, une équipe de communication…, la capacité à expliquer des idées complexes en termes simples, la gestion du stress (le sien et celui des autres), etc.

Toutefois, dénicher les candidats disposant des compétences interpersonnelles requises s’avère délicat.

Les compétences “douces” sont historiquement moins considérées dans le cadre professionnel car plus difficilement évaluables que les compétences “dures”.

En effet, un recruteur accorde difficilement du crédit à un candidat qui prétend être organisé, posséder un esprit d’équipe ou être un as de la négociation.

Pour ces raisons, les processus de recrutement ont souvent mis l’accent sur des compétences techniques vérifiables.

Les soft skills sont pourtant la condition sine qua non d’une collaboration efficace avec les nouveaux collègues et font souvent la différence entre un projet avorté et un projet mené à son terme.

Les processus de recrutement devront donc accentuer leur évolution vers des méthodes qui combinent technologie et humain afin de faire transparaître et évaluer les soft skills recherchées.

Quelles sont ces qualités communicationnelles ?

Les compétences interpersonnelles les plus recherchées

Le top 5 des soft skills les plus recherchées par les recruteurs

Voici la liste des 5 soft skills, ces compétences axées sur la communication, très recherchées par les entreprises :

#1. La créativité

Compétence la plus recherchée, la créativité reste l’apanage de l’être humain, non imitable par les robots.

Dans une société où la compétition se joue par l’innovation, être capable de concevoir des idées nouvelles pour se démarquer apparaît comme vital pour les entreprises.

#2. La persuasion

Que seraient les entreprises sans leur force de vente ? Que seraient-elles sans leur capacité à se faire connaître et convaincre leurs interlocuteurs d’adhérer à leur projet ?

Savoir fédérer vos collaborateurs autour d’un projet montre vos aptitudes en tant que leader et vos qualités de communication.

Cette compétence nécessite une compréhension fine des attentes de votre interlocuteur et surtout, une volonté sincère de combler ses besoins dans le but d’instaurer une relation où tout le monde gagne.

#3. La collaboration

On ne travaille jamais seul. Et si les “collègues” sont devenus des “collaborateurs”, c’est bien pour souligner l’importance de la capacité à collaborer, c’est-à-dire “travailler ensemble” (du latin labor = travail, co = avec).

Collaborer, c’est avant tout savoir être à l’écoute des besoins de ses collaborateurs dans le but de faire avancer l’équipe. C’est mettre toute la richesse de son individualité au service du groupe.

Dans des équipes toujours plus protéiformes, se présentant sous des aspects toujours plus divers, à proximité ou à distance, impliquées dans des projets complexes et globaux, l’écoute et l’empathie sont aujourd’hui aussi importantes que les compétences techniques.

#4. L’adaptabilité

“Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement”, disait le Bouddha.

Dans un monde en voie de numérisation, galopant au rythme effréné des innovations technologiques et des nouveaux paradigmes économiques mondiaux, les entreprises qui veulent vivre doivent s’adapter en permanence.

Pour répondre à ce défi, celles-ci ont besoin d’esprits agiles et adaptables qui sauront mettre leurs compétences au service des objectifs de leur compagnie.

#5. L’intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle apparaît désormais parmi les compétences interpersonnelles les plus recherchées par les recruteurs.

Reconnaître, comprendre, maîtriser ses émotions et s’adapter à celles des autres est une qualité essentielle dans les relations d'équipe.

Elle implique empathie et bienveillance. Elle signifie aussi savoir traiter l’information et la transmettre de façon claire à travers une maîtrise fine de la langue orale et écrite.

L’intelligence émotionnelle est indispensable pour préserver des relations et une ambiance de travail saines et productives.

Enfin, de plus en plus de recruteurs francophones attendent que vous puissiez faire preuve d’intelligence émotionnelle en anglais.

Voici donc 5 critères de sélection généraux pour aider les recruteurs à positionner les bons talents aux bonnes places.

Vous pensez avoir ces qualités ? Envoyez votre mail de candidature spontanée !

Mais qu’en est-il en France ? Quelles sont, actuellement, les compétences interpersonnelles les plus demandées par les recruteurs ? Quelles sont les compétences émergentes qui seront attendues des employés dans les années à venir ?

Le Top 10 des soft skills les plus recherchées en France

Un rapport diffusé par le Forum Économique Mondial liste les 10 soft skills à posséder en France, en 2020 (cf. p. 78). Les voici :

  1. Pensée analytique et capacité d’innovation
  2. Stratégies d’apprentissage actif et continu
  3. Leadership et influence sociale
  4. Intelligence émotionnelle
  5. Capacité d’analyse et pensée critique
  6. Résilience, gestion du stress et adaptabilité
  7. Gestion d’équipe
  8. Capacité à résoudre des problèmes complexes
  9. Contrôle et gestion des technologies
  10. Capacité à concevoir des technologies et à programmer

Et pour demain ? Voici le Top 10 des soft skills émergentes à l’horizon 2025, c’est-à-dire les compétences identifiées comme étant de plus en plus demandées dans les entreprises françaises (source : WEF, p. 77) :

  1. Stratégies d’apprentissage actif et continu
  2. Esprit critique (capacité à prendre du recul)
  3. Pensée analytique et capacité d’innovation
  4. Capacité à concevoir des technologies et à programmer
  5. Capacité à résoudre des problèmes complexes
  6. Créativité, originalité et prise d’initiative
  7. Résilience, gestion du stress et adaptabilité
  8. Intelligence émotionnelle
  9. Être orienté “service”
  10. Leadership, gestion d’équipe, influence sociale

Si l’on retrouve sensiblement les mêmes compétences interpersonnelles d’un classement à un autre, on constate toutefois que :

  • L’ordre de priorité change : la pensée analytique est déclassée en faveur de la capacité d’apprentissage.
  • Certaines compétences sortent du Top 10 (Contrôle et gestion des technologies) pour laisser la place à de nouvelles qualités (Esprit critique, Être orienté “service”).

Quoi qu’il en soit, l’évolution entre ces deux classements, sur 5 années, montre la rapidité de l’évolution des besoins des entreprises.

Pour attirer l’œil des recruteurs sur votre profil, sachez mettre en avant vos soft skills dans votre CV. Utilisez un système de notation par étoile ou rédigez une courte description, si vous le pouvez.

Mais c’est en entretien que l’employeur demande des exemples précis, des situations dans lesquelles le candidat a pu montrer tel type d’aptitude.

Dans les années à venir, attendez-vous donc à préparer de nouveaux types de tests de recrutement basés sur des questionnaires ou des mises en situation qui chercheront à montrer l’étendue de vos compétences interpersonnelles.

Et si vous ne deviez en choisir que 3 à mettre sur votre CV aujourd’hui ?

Quelles sont les meilleures compétences à mettre sur votre CV en 2022 ?

De toute évidence, tous les employeurs ne recherchent pas les mêmes compétences interpersonnelles. Vous devrez donc vous adapter aux exigences et aux spécificités de votre secteur.

Le classement ci-dessus vous donne une bonne idée des attendus actuels en France.

Mais, certains employeurs recherchent des compétences plus terre à terre, comme le sens de l'organisation, l’implication dans la gestion de projet ou la rigueur (source : adzuna.fr, 2019).

Par ailleurs, une recherche menée par l’iCIMS (entreprise américaine spécialisée dans les logiciels), indique que certaines compétences interpersonnelles sont globalement mieux valorisées que d’autres.

Sur la base d’une enquête réalisée auprès de professionnels du recrutement, iCIMS a mis en avant les trois soft skills les plus recherchées :

  1. la capacité à résoudre des problèmes (recherchée par 62 % des recruteurs),
  2. la capacité d’adaptation (49 %),
  3. la gestion du temps (48 %).

Conjointement, pour 58 % des recruteurs interrogés, les qualités interpersonnelles sont plus importantes pour les postes de cadres que les postes subalternes. En clair, plus votre carrière avance, plus vos soft skills gagnent en importance.

De là à comprendre que vos soft skills sont justement l’atout qui font avancer votre carrière, le pas serait aisé à franchir.
Réussissez votre entretien d’embauche : “Pourquoi vous et pas un autre ?” Voici comment répondre à ce piège.

Accueil du blogMonter en compétencesLes meilleures compétences interpersonnelles que recherchent les recruteurs