Monter en compétences

Comment identifier ses axes d'amélioration au travail pour progresser ?

Publié par Sélim Niederhoffer

Dernière mise à jour : February 25, 2022

Pour réussir votre carrière et grimper les échelons, vous devez vous remettre en question et trouver vos axes d’amélioration. Que vous soyez en recherche d’emploi ou déjà en poste, c’est le moyen le plus sûr de progresser et d’atteindre vos objectifs !

Mais trouver vos points faibles, vos défauts, ça n’est pas toujours facile. D’ailleurs, un axe de progression n’est pas forcément un défaut…

Pourquoi et comment identifier vos axes d’amélioration au travail ? C’est ce que nous allons voir aujourd’hui !

Qu’est ce qu’un axe d’amélioration ?

Vos axes d’amélioration, axes de progrès ou de progression sont les domaines dans lesquels vous voulez vous améliorer car vous n’êtes pas au sommet de vos capacités.

Et on vous rassure tout de suite : même les plus grands champions cherchent à progresser constamment.

Vos axes d’amélioration ne sont pas seulement vos points faibles, ce sont les points où vous n’avez pas atteint tout votre potentiel.

Les axes d’amélioration sont souvent nombreux, car ils concernent de nombreuses dimensions de votre profil : votre caractère, vos compétences techniques, mais aussi vos soft skills, ces qualités humaines de plus en plus recherchées en entreprise.

Les axes d’amélioration varient selon les personnes, selon le secteur dans lequel vous travaillez, mais aussi tout au long de votre carrière.

En effet, un commercial n’aura pas besoin des mêmes compétences pour progresser qu’un ingénieur.

Là où le commercial aura intérêt à apprendre l’art de parler en public, améliorer son suivi des clients, progresser en négociations pour devenir un meilleur commercial, ou encore à découvrir le management pour devenir manager d’une équipe, l’ingénieur aura intérêt à maîtriser une nouvelle technologie comme la data pour progresser, l’anglais pour travailler sur des projets internationaux, ou toute autre nouvelle compétence de communication.

De même, les axes d’amélioration varient tout au long de votre carrière.

Par exemple, comme le montre David Epstein dans son livre Range, le règne des généralistes un jeune diplômé aura intérêt à découvrir de nouveaux secteurs, à multiplier les expériences variées pour être certains de trouver la bonne voie, celle dans laquelle il s’épanouira le plus possible.

Au contraire, une personne plus expérimentée aura plutôt intérêt à développer de nouvelles compétences techniques dans son domaine, pour accéder à un niveau de maîtrise supérieur et pour mieux valoriser son expertise.

Enfin, chaque personne apporte une perspective différente sur un projet. Cette perspective est souvent guidée par notre personnalité. En apprenant à vous connaître, vous saurez si l’un de vos traits de personnalité vous porte préjudice.

Pourquoi identifier vos axes d’amélioration ?

Connaître vos axes de progression vous sera utile pour plusieurs raisons.

Premièrement, vous serez plus efficace au quotidien.

Si vous apprenez à mieux gérer votre temps, vous aurez du temps libre supplémentaire ou du temps pour faire une formation, pour prendre de nouvelles missions.

Cette efficacité rejaillira sur vous de manière positive dans tous les cas.

Deuxièmement, identifier vos axes de progrès et travailler dessus vous permettra d’atteindre le poste dont vous rêvez.

Dès l’Antiquité, que ce soit en Grèce avec les philosophes ou en Chine avec Sun Tzu, la connaissance de soi a été considérée comme la plus importante des qualités. C’est le fameux “Connais-toi toi-même" de Socrate.

En améliorant vos compétences de management, en travaillant sur votre relationnel, en acquérant une nouvelle compétence technique, vous aurez peut-être ce qu’il vous faut pour être promu au grade supérieur.

Enfin, connaître vos axes d’amélioration vous permet de répondre à la question “quels sont vos défauts” en entretien d’embauche !

En effet, lorsque les recruteurs vous posent cette question, ils attendent de vous une réponse sincère.

En évoquant vos défauts comme des axes d’amélioration sur lesquels vous travaillez, vous montrez que vous connaissez vos limites mais que vous agissez pour progresser. C’est donc un point très positif qui donne envie de vous recruter !

Comment identifier vos axes d’amélioration pour progresser ?

La première étape, pour identifier vos axes de progression, c’est de sortir la tête de l’eau et de prendre le temps de réfléchir par vous-même.

Posez-vous des questions :

  • Où en êtes-vous dans votre carrière ?
  • Votre parcours vous satisfait-il ?
  • Que vous ont appris vos expériences, que vous ont-elle apporté en termes de compétences mais aussi de savoir vivre ?

Notez le fruit de vos réflexions.

Vous pourrez alors identifier les compétences dont vous manquez, établir une liste d’axes d’amélioration pour accéder à un poste de manager par exemple.

La deuxième étape, c’est de demander de l’aide pour identifier vos axes d’amélioration.

De manière gratuite et simple, vous pouvez demander à vos collègues ou vos anciens collègues de vous aider. Vous pouvez leur demander un avis honnête sur ce que l’on pense de vous, sur votre efficacité au travail.

N’hésitez pas à demander à votre manager quels sont vos points d’amélioration pour progresser, et comment vous pouvez les améliorer.

Leurs retours seront déjà un bon début de réflexion.

Pour aller encore plus loin, vous pouvez faire un bilan de compétence et un test de personnalité.

De nombreux tests existent, auprès d’institut spécialisés ou en ligne. Vous trouverez par exemple le test StrengthsFinder de l’Institut Gallup, qui cerne vos compétences dans les relations interpersonnelles, dans la pensée stratégique, l’influence et votre capacité d’exécution.

Vous trouverez aussi le Test Papi, qui est parfois demandé lorsque vous postulez à un nouvel emploi.

De manière plus classique, vous pouvez faire un bilan de compétences avec l’aide de Pôle Emploi par exemple. Ce bilan de compétences vous permet d’ailleurs de faire une formation qui vous permettra de combler vos lacunes.

Que ce soit pour gravir les échelons ou pour une reconversion professionnelle, vous interroger sur vous-même est la première étape.

Comment choisir les axes d’amélioration qui importent vraiment ? 

Une fois vos axes d’amélioration trouvés, vous devrez faire un choix. Demandez-vous quels axes sont les plus importants pour votre carrière.

Vous ne serez jamais bon partout. A vous de trouver les axes de progression les plus essentiels :

  • Quel défaut, quel manque de compétence vous empêchent de trouver un emploi ?
  • Quelle compétence est particulièrement demandée et vous permettra d’obtenir un salaire plus élevé ou de nouvelles responsabilités ?
  • De quelles compétences aurez-vous besoin dans 5-10 ans à votre poste, quels sont les métiers d’avenir ?

Vous êtes journaliste ? Demandez-vous quelle compétence ferait de vous un bon rédacteur en chef, un bon éditorialiste.

Vous êtes responsable communication ? Peut-être qu’il vous faut acquérir des compétences en management pour devenir directeur de la com.

Vous êtes déjà manager ? Vous aurez intérêt à apprendre une langue étrangère pour obtenir un poste international.

Une liste d’axes d’amélioration : quels peuvent-être vos axes de progression au travail ?

Évidemment, vous devez trouver vos propres axes d’amélioration. Mais voilà une liste qui vous permettra peut-être d’identifier les vôtres.

Améliorez votre gestion du temps

Gérer correctement votre temps est une compétence cruciale dans la vie professionnelle.

Elle permet de faire la différence entre un salarié correct, et un salarié vraiment efficace et plein de potentiel.

Vous sentez peut-être que vous travaillez trop dans l’urgence, que votre temps de travail n’est pas exploité à son maximum. Peut-être que vous devez emporter du travail chez vous.

Dans ce cas, des solutions existent.

  • Vous pouvez planifier vos tâches grâce à des applications d’organisation. Vous pouvez utiliser toutes les applications de gestion de projets comme Monday.com, Trello, ou rester sur des applications simples comme Google Agenda.
  • Vous pouvez mettre en place une routine quotidienne. Souvent, une morning routine définie permet d’être plus efficace dans son travail !
  • Vous pouvez aussi borner votre temps de travail avec avec des comptes à rebours, comme avec la méthode Pomodoro. Vous vous donnez une heure pour travailler sur une tâche, une heure sur une autre.

Développez vos qualités communicationnelles

La compétence la plus importante du monde professionnel est indéniablement de savoir communiquer efficacement avec ses collègues. Même si vous êtes très intelligent, personne n’aura envie de travailler avec vous si vous êtes désagréable ou perçu comme froid.

La communication, c’est un mélange de diplomatie, d’écoute et d’éloquence.

Si ces qualités vous semblent innées, vous pouvez toujours améliorer vos compétences en suivant une formation pour parler en public.

Vous trouverez aussi des livres sur la communication non-violente, pour faciliter vos rapports avec vos collègues.

Remettez-vous en question en acceptant les reproches

Dans la vie professionnelle, accepter les remarques de vos collègues ou de vos supérieurs est important, et ce pour deux raisons.

Première raison : cela vous permet de progresser, d’entendre ce que l’on vous reproche.

Ces remarques ne sont pas forcément gratuites, elles ont souvent un fond de vérité qui vous permettra de devenir meilleur.

Seconde raison : montrer que vous savez vous remettre en question est souvent vu comme une qualité par vos supérieurs.

Apprenez à répondre de manière pertinente.

En approfondissant la conversation, en créant un dialogue actif malgré les reproches, ou après que l’on vous a refusé une augmentation de salaire, vous pourrez améliorer votre image.

Par exemple, demandez à votre supérieur comment il ferait pour s’améliorer à votre place, ou ce qu’il attend de vous pour considérer que vous avez progressé.

Apprenez à partager le travail

Vous devez trouver un juste milieu entre tout contrôler et vous défaire de toutes les tâches. Apprenez à déléguer des tâches.

Pour cela, vous devrez accorder votre confiance à vos collègues, ou à votre équipe.

C’est en supervisant, en sachant motiver vos collègues, suivre leurs efforts et leurs progrès que vous parviendrez à avoir des résultats.

Conclusion

Nous espérons que ces conseils vous permettront de progresser et d’atteindre le poste dont vous rêvez.

Et si vous cherchez ce poste, consultez nos offres d’emplois ci-dessous et paramétrez vos alertes !

L’équipe Glassdoor

Offres d'emploi en France

Accueil du blogMonter en compétencesComment identifier ses axes d'amélioration au travail pour progresser ?