Conseils de carrière

Comment survivre au télétravail avec des enfants ? Témoignages et astuces

coronavirus temoignages parents teletravail enfants

Jour 12 du confinement en France, une nouvelle routine s’installe pour tous les parents qui télétravaillent.

Dans toutes les familles, le rythme est dur à prendre. Pour certaines familles, le retard s’accumule, tant dans les devoirs des enfants qu’au niveau du travail des parents.

Nous avons donné la parole à ceux qui essaient de s’en sortir comme ils le peuvent, entre créativité et sacrifice.

➡️ Relisez notre article sur les 8 astuces pour être efficace en travaillant depuis la maison

Jérémie est papa d’une petite fille de 3 ans. Il nous répond au téléphone : « Je suis enfermé dans la chambre, là. C’est un enfer : d’habitude, j’ai mes deux grands écrans, ma chaise ergonomique, ma boîte, Orange, tient vraiment à la santé de ses salariés. Là je me bousille le dos sur un laptop, sur le lit. C’est loin d’être la situation idéale. Heureusement que ma femme s’occupe le plus souvent de la petite… Sans ça, je ne sais pas comment on y arriverait. », confie-t-il.

Et c’est un des témoignages qui est le plus souvent revenu : ce sont les femmes qui s’occuperaient principalement de ce travail non-payé supplémentaire.

Pour les sociologues qui s’intéressent aux conséquences des épidémies, rien de nouveau sous le soleil : à travers le monde, le confinement va principalement faire des dégâts sur le salaire et l’emploi du temps des femmes. (Source : The Atlantic)

Clara travaille pour Webedia, une des plus grandes entreprises du web en France, qui a rapidement pris toutes les mesures pour protéger ses salariés et instaurer le télétravail. Confinée avec sa petite fille de 4 ans, cette mère célibataire bénéficie du chômage partiel, et occupe sa fille comme elle le peut.

« Je suis actuellement solo donc 24/24 avec mon enfant, zéro aide/relais et… je pratique la méthode dite du freestyle. 😂 À l’instinct donc ! Pas de planning à respecter, car à son âge, autant te dire que c’est du temps perdu de même penser à en faire un, et quand j’arrive à l’occuper un peu plus que 5mn, je bosse ! Et si ce n’est pas possible, je lâche prise. La chose la plus importante et prioritaire du moment étant : de rester chez moi.

Le reste, j’avise et j’encaisse avec optimisme. 🙂 »

Laurence bosse « dans la tech ». Cette commerciale, mère de 3 enfants dont 2 à l’école primaire et un nouveau-né est au bord de la rupture, et nous a immédiatement redirigés vers Parent épuisé, une page Facebook qui partage des astuces pour les parents qui préfèrent rire de leurs mésaventures.

coronavirus teletravail parents

Elle témoigne : « Impossible de tenir sans planning avec des enfants plus grands. Un planning clair est nécessaire, à partir du primaire, je dirais. Ça permet d’encadrer le temps des devoirs (beaucoup trop lourds à mon sens, c’est idiot de vouloir leur faire suivre un programme “classique” en ce moment) et le temps d’écran. Le temps d’écran qui est finalement le seul moment où je peux bosser tranquille, donc la tentation serait grande de les laisser un max devant la télé ! »

Son mari, lui, a préféré garder le silence.

Même son de cloche pour de nombreux parents, effarés par le poids des devoirs des enfants.

La blogueuse Maman what else nous confie la place que prend la gestion des enfants et des devoirs :

« Les profs ne réalisent pas la situation des familles. Je me bats avec le prof d’arts plastiques qui exigent que le travail soit fait à la peinture (ouais, mais je n’en ai pas chez moi), la prof de français fait son suivi par mail et la prof de maths utilise une application uniquement dispo sur ordi (oui mais on n’a que 2 ordis, ceux de nos boulots donc si on donne les nôtres aux enfants, on bosse comment ?). Bref c’est la gestion des devoirs c’est l’enfer. »

Sébastien, 37 ans travaille pour L’Oréal, et il est plutôt critique quant au management.

« Nous avons deux enfants avec ma femme, et j’ai encore plus de meetings que d’habitude. Tous mes boss sont des boomers de 55-60 ans, plus flexibles sur la vie de famille. Soit ils ne réalisent pas nos conditions de vie, soit ils ne s’en soucient pas. Je suis vraiment à deux doigts de craquer. »

Après avoir avoué que la première semaine a été génératrice de tensions dans son couple, Marco, un ex-Edhec qui dirige une équipe commerciale à l’arrêt en Alsace, nous livre ses 5 astuces pour conjuguer travail et vie de famille.

5 astuces pour concilier télétravail et garde des enfants

  1. Communiquez !

« Communiquer, c’est communiquer sur votre état de santé, votre état de fatigue, votre charge de travail. Ce que je n’avais pas compris la première semaine, c’est que je devais aussi ouvrir mon emploi du temps à ma femme et à mes deux enfants de 9 et 13 ans.

Ainsi, ils ont accès à mon emploi du temps professionnel, ils savent quand je suis en conf call, et ne viennent me « déranger » que dans mes périodes moins remplies. »

  1. Levez-vous plus tôt !

En 12 jours de confinement, on a suffisamment de recul pour savoir que la journée va être mouvementée, qu’on va avoir des interruptions pour participer à la vie de famille.

C’est le jeu, il faut l’accepter avec philosophie. Pour bénéficier d’une heure concentré et être vraiment productif, sans interruption, je me lève une heure plus tôt depuis lundi. Seul avec mon café et mon ordinateur dans la cuisine, cette heure à 100% est précieuse, je la recommande à tous !

  1. Gardez le rythme scolaire en journée !

A l’école, les enfants ont des temps de pause toutes les heures. Dans la situation actuelle, nous avons du mal à nous concentrer malgré nos objectifs, et les enfants c’est encore pire.

Nous avons donc décidé avec ma femme de jouer à « tous à l’école », avec des temps de classe partagés.

Pour nos enfants, les exercices et les devoirs, pour nous parents, le travail, et nous prenons des temps de pause ensemble.

  1. Fermez la porte quand c’est possible.

On se souvient tous de la conf call où la petite fille entre dans le bureau de son père, suivi par son petit frère.

Aujourd’hui, c’est le lot quotidien de tous les parents qui travaillent à la maison avec des enfants.

Protégez votre productivité quand c’est vraiment important, mais ne privez pas vos enfants de l’attention dont ils ont besoin en cette période de confinement, surtout les plus jeunes qui ne comprendront pas ce rejet.

➡️ N’oubliez pas de noter votre entreprise et de partager vos avis sur la gestion de cette crise !

  1. Mettez en place un planning de surprises et de récompenses avec vos enfants

Stratégie classique de management et de team building, mais qui a fait ses preuves : essayez de mettre en place un planning de travail et chaque jour, une récompense, une activité en famille.

Hier, c’était musique tous ensemble, avant-hier dessin, ce soir ce sera danse, et demain ce sera sport.

Dans la cuisine, nous avons aussi mis en place un calendrier pour compter les « jours où l’emploi du temps a été respecté » (inspiré des usines où l’on compte les « jours sans accident »). Quand c’est OK, nous cochons la case avec une croix. L’objectif est de constituer la chaîne la plus longue possible. A 20 jours, ce sera un petit cadeau, à 30 un petit week-end, à 40 un grand week-end, à 50, de belles vacances. J’espère sincèrement que ce confinement finira avant la fin du mois de mai, sinon je ne sais pas ce que je vais pouvoir inventer !

➡️ Relisez notre article « Comment gérer votre équipe en télétravail ? »

3 astuces supplémentaires pour conjuguer télétravail et enfants en confinement

Laurence Denhez est Social Media Manager freelance. Elle utilise aussi la technique #1 avec sa fille.

« Si je devais donner un conseil aux parents ce serait : annoncer les plages de travail et le temps qu’elles vont durer. L’enfant est angoissé par l’inconnu. Donc si je dois travailler pendant 2h en étant bien concentrée, je préviens ma fille, et j’identifie avec elle ce qu’elle peut faire dans ce laps de temps pour qu’elle aussi soit occupée sur une tâche prenante. L’astuce, c’est de bien respecter le temps annoncé au départ, même si vous n’avez pas fini. Ça aide beaucoup à respecter le besoin de calme. »

Un peu plus compliqué : le jour où elle donne cours en visioconférence à des étudiants en école de marketing et communication.

« Ce jour-là, chaque semaine, ma fille passe la journée enfermée dans sa chambre afin de ne pas perturber le cours et les élèves. C’est la journée difficile de la semaine mais pour le moment ça se passe plutôt bien. »

Un informaticien nous livre ce témoignage sur l’organisation de la journée :

« Le matin, on travaille tous les trois sur la même table, la maman et notre fils. Et l’après-midi, on se relaie ma femme et moi entre jeux de société, jeux vidéo, sport dans le jardin, jardinage, etc… »

➡️ Relisez notre article « Que pensent les Français du télétravail imposé par le Covid-19 ? »

Egalimère, salariée et « blogueuse maman » elle, a opté pour une répartition des tâches 50/50 avec son mari.

« Honnêtement, c’est très compliqué d’être en télétravail et de gérer les devoirs des enfants. Je suis sollicitée toute la journée par mail et quelques appels téléphoniques d’un côté, par les questions de mes enfants de l’autre côté. Du coup, j’ai l’impression de n’avancer dans aucun des deux domaines. Si je me concentre sur mon travail, celui des enfants n’est pas fait et si je me concentre sur les devoirs des enfants, c’est mon travail qui n’est pas fait. Comme mes collègues s’organisent pour travailler la journée, pour être en contact avec eux et être réactive, je ne peux pas attendre le soir pour me remettre au travail. Nous avons décidé que je m’occupais des enfants le matin et que mon mari prendrait le relais l’après-midi. »

Rachida Byl, Senior Partnership Manager, EMEA chez nous (Glassdoor), nous confie aussi son astuce pour que les enfants respectent les « gestes barrières ».

« Avec notre grande fille de 4 ans, nous avons créé le “jeu des microbes” (en référence au film La vie est belle). Elle sait que le Gouvernement (le Président en l’occurrence) fixe les règles : « pas le droit de sortir du jardin », me disait-elle encore ce matin.

Elle sait notamment que le jeu se nomme ” coronavirus”, et que plus nous faisons les gestes barrières, plus nous gagnons des points. Elle est très fière de rappeler à chacun de bien se laver les mains régulièrement tout au long de la journée ! »

 

Toute l’équipe de Glassdoor, les mamans comme les papas, vous souhaite bonne chance pour cette période de confinement avec les enfants !

PS : si votre boîte vous a déçu pendant cette gestion du confinement, n’hésitez pas à partager votre avis !