Conseils de carrière

Jeunes diplômés 2020 : comment trouver un premier emploi malgré la crise ?

jeunes diplomes trouver premier emploi

Malgré la crise sanitaire du coronavirus, il existe des solutions et des bonnes pratiques à adopter pour préparer efficacement votre arrivée sur le marché du travail si vous êtes jeune diplômé et trouver votre premier emploi.

Tout d’abord, prenons connaissance de 3 chiffres essentiels pour comprendre ce qui attend les jeunes diplômés 2020 qui se préparent à entrer sur le marché de l’emploi en juin ou septembre :

1] Début avril 2020, Bruno Le Maire (Min. Economie) annonce que la France va connaître en 2020 sa pire récession depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale en raison de la crise mondiale liée au coronavirus (le précédent record : -2,2% en 2009)

2] A cause de la récession mondiale désormais anticipée, le nombre de défaillances d’entreprises devrait augmenter de 15% en France et de 25% dans le monde cette année (source : baromètre Coface)

3] 50% des 16-24 ans ont peur de perdre leur job à cause de la crise (d’après une étude réalisée par Censuswide pour le compte de Glassdoor, réalisée sur 1 001 employés de bureau français entre le 2 avril 2020 et le 3 avril 2020)

Or, on sait depuis des années que démarrer sa carrière pendant une récession, c’est comme prendre du retard dans un marathon : pas dramatique, mais lent à rattraper.

Cette étude de Stanford, par exemple, met en avant un lien entre mauvais début de carrière, salaires plus faibles chez les diplômés qui terminent leurs études « au mauvais moment » : il faudrait 10 ans aux diplômés des “mauvaises années” pour rattraper les candidats sortis les “bonnes années”.

Chez ces jeunes diplômés américains qui s’attendaient à travailler dans la mode, à commencer un stage dans de grands cabinets d’avocats ou à travailler sur la campagne politique des présidentielles 2020, même son de cloche : les entretiens sont repoussés, annulés, et les stages aussi passent à la trappe.

En France, même constat pour les étudiants qui cherchent leur premier job en cette période de coronavirus :

« J’ai reçu un mail lundi 16 mars dans lequel on me disait que l’activité de l’entreprise était à l’arrêt et que le recrutement n’était plus à l’ordre du jour. », Dario, jeune diplômé.

Certains secteurs s’en sortent mieux que d’autres : dans l’IT, 59% des stagiaires et alternants sont en poste.

A quoi devez-vous vous attendre si vous êtes jeune diplômé ?

Voici quelques questions à vous poser dès aujourd’hui et quelques conseils à suivre pour tirer votre épingle du jeu si vous allez être diplômé pendant la crise.

1. Pivotez rapidement vers des secteurs qui recrutent en ce moment

Vous avez étudié dans un domaine comme l’événementiel, le tourisme, l’hôtellerie ? Ces secteurs déjà ralentis par le terrorisme et les grèves sont plus que jamais fragilisés par la crise sanitaire du Covid-19.

Jessica Djeziri est DRH de 365Talents. Elle nous confie que son entreprise recrute toujours pour certains secteurs très demandeurs :

« Dans le secteur tech, on a pu voir un certain nombre de sociétés maintenir leur rythme de recrutement, et même proposer un on-boarding 100% remote, malgré le covid-19 et le confinement.

À mon avis, les sociétés qui avaient levé beaucoup de fonds doivent malgré tout atteindre leurs objectifs, notamment de recrutement, et certains secteurs s’en tirent mieux que d’autres : néo banques, jeux video, e-commerce… »

➡️ Consultez les offres d’emploi des métiers qui recrutent même pendant la crise sanitaire !

2. Soyez plus souple au niveau de vos exigences salariales

C’est en effet l’un des enseignements de l’étude Glassdoor : 45% des 16-24 ans sont prêts à rogner sur leur salaire pour conserver leur job.

Le vrai souci auquel vous allez devoir faire face si la situation se prolonge, c’est que vous allez vous retrouver sur le marché en septembre ou décembre 2020 face à de nouveaux diplômés plus frais, et mieux armés que vous par rapport aux besoins du marché.

« Faute de grives, on mange des merles » dit le proverbe : il y a fort à parier que les employeurs ajustent les salaires à la baisse, sur un marché en tension considérable.

A vous de voir ce qui est acceptable pour vous, à vous de définir correctement votre salaire-plancher, celui sous lequel vous ne descendrez pas.

➡️ Relisez notre article pour bien négocier votre premier salaire à l’embauche.

3. Formez-vous le plus possible

Susan Nallet est directrice de l’expérience étudiante et de l’employabilité à Grenoble Ecole de Management.

Pour elle, dans cette situation de crise, les Français vont s’accrocher à leur job, vont moins chercher ailleurs, seront moins à l’écoute de nouvelles opportunités pour ne pas risquer « la période d’essai » pas validée.

« 2020 ressemble beaucoup à la crise de 2009 », donc elle prévoit que de nombreux diplômés occuperont des emplois de non-choix (les jobs alimentaires) ou accepteront des contrats précaires, parfois 2 ou 3 CDD avant de trouver un CDI.

Pour le moment, elle observe une situation de 50-50 : la moitié des entreprises continuent de recruter, continuent de rechercher des alternants et des stagiaires, alors que l’autre moitié du tissu économique a gelé les embauches.

Pour les jeunes diplômés, de nombreuses questions se posent :

« L’entreprise avec qui je comptais signer mon premier contrat sera-t-elle encore debout à la fin de cette période de confinement ? »

Elle recommande à tous les diplômés de profiter de toutes les ressources mises à disposition par leurs universités, facs et écoles, et de se former le plus possible en ligne (MOOC, formations diplômantes, certifications etc…)

➡️ Découvrez comment vous former gratuitement avec les MOOC durant le confinement.

4. Préparez vos entretiens dans les moindres détails

Des études ont prouvé qu’un mauvais salaire de départ mettait des années à être rattrapé, parfois dix ans selon l’étude “The Career Effects Of Graduating In A Recession”.

Plus que jamais, vous allez devoir faire une bonne impression dès le premier entretien, pour prendre un bon départ.

Mariame Soumaoro est Directrice adjointe chez Hays France, elle manage 4 équipes de consultants chez ce géant du recrutement.

Elle nous déclare : « Si le secteur du retail est fortement impacté dans le luxe, la mode, la cosméto, les corners dans les grands magasins, la grande distribution, elle, recrute toujours.

L’impact diffèrent en fonction des divisions, la partie pharma / médical recrute beaucoup en ce moment. »

Concernant l’arrivée sur le marché des jeunes diplômés 2020, elle se veut optimiste : « Les recrutements continuent, mais vont être décalés. Le signal fort, c’est que les intégrations en télétravail ont lieu, de plus en plus. » 

Ses conseils aux jeunes diplômés :

« Soignez la mise en scène, le fond derrière vous, l’éclairage et votre dress-code si vous passez des entretiens de recrutement en visio.

Testez en amont votre matériel, tant la caméra que l’audio : on attend des candidats pro-actifs, qui savent se servir de leurs outils pour ce « new normal » que va devenir le télétravail. »

➡️  Relisez nos conseils pour préparer votre entretien d’embauche.

Offres d'emploi dans la grande distribution

23 hours ago 23h
Chef d'équipe en inventaires H/F
RGIS SPÉCIALISTES EN INVENTAIRE
Besançon
25 days ago 25d
CONDUCTEURS ROUTIERS (H/F)
SAMAT AQUITAINE
Dax
27 days ago 27d
CONDUCTEUR ROUTIER H/F
SAMAT SUD
Montbartier
26 days ago 26d

5. Reprenez les fondamentaux du personal branding pour être visible et identifié

Le personal branding, c’est votre marque personnelle, votre manière de vous vendre. Sur le marché, il y a Coca et Pepsi, mais il y a aussi la marque inconnue au bataillon.

Dans une période où tous les jeunes diplômés vont être évalués sur leur CV, les recruteurs vont prendre le temps (encore plus que d’habitude), de faire des recherches sur le web.

Vos CV en ligne sont-ils clairs et sans faute d’orthographe ?

Vos profils sur les réseaux sociaux sont-ils bien configurés, avec les bonnes infos disponibles pour mieux vous vendre ?

Savez-vous ce qui s’affiche sur la première page de Google quand on tape votre nom et prénom ?

➡️  Pour séduire les recruteurs et obtenir le plus d’entretiens d’embauche possibles, reprenez les fondamentaux du personal branding !